Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Allemagne : 140 stations hydrogène pour décarbonner le transport de marchandises

Allemagne : 140 stations hydrogène pour décarbonner le transport de marchandises
Le Fraunhofer Institute for Systems and Innovation Research (ISI) a calculé que, d’ici 2050, la construction d’un réseau de 140 stations-service hydrogène et la conversion du parc de véhicules de fret à l’hydrogène permettrait de rendre le transport routier de marchandises neutre en CO2.
 
En Allemagne, le fret routier émet environ 50 mégatonnes de CO2 chaque année, dont la moitié est produite par les quelques 250.000 poids-lourds de plus de 26 tonnes. Or, pour atteindre les objectifs de l'accord de Paris sur le climat, les transports doivent être pratiquement exempts d'émissions d'ici 2050. Une des possibilités pour y parvenir est de convertir les camions conventionnels en camions à pile à combustible. Pour répondre à la demande qui en résulterait, soit environ 1,3 million de tonnes d'hydrogène par an selon l'ISI, et pour assurer une circulation fiable des camions, il faudra disposer d'un nombre suffisant de stations de remplissage.
 

Un investissement annuel de 9 milliards par an

Bien qu'il existe déjà plus de 80 stations-service pour les voitures particulières à pile à combustible dans toute l'Allemagne, la plupart d'entre elles ne sont pas adaptées ou ne le sont que partiellement pour les camions, car elles ne peuvent ni assurer les quantités requises ni un ravitaillement rapide. Les chercheurs de l'ISI ont donc étudié le dimensionnement d’un réseau de stations-service pour camions à pile à combustible d'ici 2050, susceptible de satisfaire la demande. Verdict : un réseau de stations-service hydrogène pour camions en Allemagne en 2050 devrait compter environ 140 infrastructures pour couvrir le trafic des poids lourds, pour un coût total d'environ neuf milliards d'euros par an.

Comme le souligne le professeur Martin Wietschel de l’ISI , «d'ici 2030, selon les spécifications de l'UE, les émissions des camions doivent être réduites de 30 % par rapport à 2019. Afin de permettre l'utilisation de camions à piles à combustible, ce qui est utile à cet égard, de nombreuses stations-service doivent être mises en place dès le début» . Il faut donc entreprendre rapidement la mise en place de nouvelle infrastructures de ravitaillement en hydrogène. Or, pour un peu moins de 50 000 véhicules en 2030, 70 stations de remplissage d'hydrogène  seront déjà nécessaires. Un nombre élevé au regard des débouchés commerciaux limités tant que le marché n’est pas mature et qui met en avant la nécessité de la définition rapide d’une politique de financement public.