Bus à hydrogène : Ricardo se lance dans le rétrofit

Bus à hydrogène : Ricardo se lance dans le rétrofit
La société internationale de conseil en environnement Ricardo va concevoir des bus à zéro émission pour le premier hub hydrogène du Royaume-Uni, dont une version rétrofit permettant de convertir d’anciens autobus diesel à l’hydrogène.

Ricardo a annoncé avoir reçu un financement du gouvernement britannique pour créer un prototype de bus à pile à combustible à hydrogène, dans le cadre de l'appel à projet Hydrogen Transport Hub. Celui-ci a pour objectif de présenter des solutions technologiques réelles en matière de transport par hydrogène. Ricardo a soumis une offre avec Stagecoach, l'un des principaux opérateurs de transport public du Royaume-Uni, pour faire la démonstration d'un bus à hydrogène. Ce projet a été sélectionné et obtenu un financement pour la construction du premier véhicule.

Un pas de plus dans l’engrenage de la mobilité zéro-émission : sur les 38 000 bus en service au Royaume-Uni, 98 % fonctionnent au diesel et 50 % ont moins de huit ans. Il est donc temps de trouver une solution durable et économique pour atteindre les objectifs gouvernementaux de réduction des émissions du secteur des transports.


Prolonger la durée de vie des bus et protéger l’environnement

Teri Hawksworth, directeur général de la division Ricardo Automotive and Industrial (EMEA), a déclaré : « Ce projet nous permettra de promouvoir les capacités des piles à combustible à hydrogène pour les bus au Royaume-Uni et en Europe continentale, et de démontrer les avantages environnementaux, sociétaux et économiques de l'économie circulaire : parvenir à un prix abordable à des émissions nulles, tout en prolongeant la durée de vie des véhicules grâce à la modernisation plutôt qu'à leur mise au rebut ». Car c’est là tout l’enjeu : Ricardo va développer une solution modulaire et évolutive, qui pourra être installée sur plusieurs bus à un ou deux étages.

Le système pourra également être vendu en tant que module « neuf » aux constructeurs de bus et d'autocars, leur permettant ainsi de développer de nouveaux autobus à pile à combustible en prenant un châssis roulant et en y appliquant leur corps de carrosserie en même temps que le kit hydrogène proposé par Ricardo.