De l'hydrogène vert pour les futurs bus à pile à combustible de Madrid

De l'hydrogène vert pour les futurs bus à pile à combustible de Madrid
En 2023, certains bus de l'Entreprise Municipale de Transport de Madrid (EMT) seront propulsés par de l'hydrogène vert produit par une usine située à Entrevias, un quartier localisé au sud de la capitale. Dans un premier temps, cette installation approvisionnera 10 bus à zéro émission propulsés par des piles à combustible.

De 2002 à 2006, EMT était la première compagnie de transport espagnole à tester sur son réseau des bus alimentés par une pile à combustible à hydrogène. Cet essai de plusieurs mois avait alors été effectué dans le cadre des projets "CityCell" et "HyFleet : Cute". Une infrastructure de recharge en hydrogène avait également été mise en place au sein de la commune pour ravitailler ces véhicules. 15 ans plus tard, la capitale espagnole s'apprête à intégrer ses 10 premiers bus à pile à combustible. Une flotte qui sera ravitaillée en hydrogène vert grâce à une usine localisée à Entrevias, au sud de la ville.




"L'usine d'Entrevias et ces dix bus à hydrogène vont nous permettre d'accélérer la décarbonisation des véhicules de l'EMT", ont commenté les représentants de la municipalité de Madrid. "Il s'agit d'une des flottes les plus modernes d'Europe. Ses bus ont une moyenne d'âge de 6 ans. 15 % d'entre eux fonctionnent actuellement au diesel, mais ils seront remplacés par des véhicules propres d'ici un an."

Sur les 2100 véhicules qui composent la flotte de l'EMT, aucun ne fonctionnera donc plus avec du diesel en 2023. 1836 bus seront alimentés par du GNC (gaz naturel comprimé), 254 par des batteries électriques et 10 par de l'hydrogène.