John Cockerill veut produire des électrolyseurs au Maroc

John Cockerill veut produire des électrolyseurs au Maroc
Le fabricant d'électrolyseurs belge John Cockerill vient de signer un partenariat avec une société marocaine spécialisée dans l'énergie pour fonder une joint-venture au Maroc.
 
Grâce à cette coentreprise, les deux partenaires veulent construire une gigantesque usine d'électrolyseurs alcalins qui sera la première de ce type à voir le jour sur le continent africain. Cette installation, qui disposera d'une capacité de 5 mégawatts par stack d'électrolyseur, permettra le développement d'une filière d' hydrogène vert marocaine et une production de celui-ci au tarif le plus avantageux.

"Notre entreprise est ravie de mettre sa technologie et son savoir-faire au service de la transition énergétique du Maroc", affirme Raphaël Tilot, le président exécutif de John Cockerill Hydrogen. "Cette usine constituera une importante contribution aux objectifs de production d'énergies renouvelables et d'hydrogène vert nationaux. Elle favorisera la mise en place par les grands industriels du pays d'un écosystème énergétique basé sur l'énergie solaire et éolienne."

Le groupe belge, qui emploie déjà près de 650 personnes sur le sol marocain, est présent dans 24 pays et totalise un chiffre d'affaires de près d'1 milliard d'euros.
 

A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces