Wartsila veut démocratiser l'hydrogène maritime

Wartsila veut démocratiser l'hydrogène maritime
Spécialisée dans la conception de générateurs électriques et de moteurs de navires, la firme finlandaise Wärtsilä vient de signer un partenariat avec les sociétés RINA, ABB et Helbio pour développer une solution viable de production d'hydrogène. Elle souhaite ainsi dépasser l'objectif 2050 de l'Organisation maritime internationale​ (OMI) qui vise à réduire de 70 % les émissions de CO2 des transports maritimes.

"Nous sommes ravis de coopérer avec ces entreprises", a déclaré Lars Anderson, directeur du support commercial chez Wärtsilä. "Nous pourrons ainsi atteindre le "100 % hydrogène" afin d'accélérer la décarbonisation des activités maritimes."

Les coûts de production, de distribution et de stockage de l'hydrogène ont jusqu'à présent grandement freiné l'utilisation de l'hydrogène dans le transport maritime. Néanmoins, si l'hydrogène est produit directement à bord, cette alternative énergétique devient nettement plus intéressante pour les investisseurs et les utilisateurs.

Cette production d'hydrogène s'effectuera grâce à une combinaison de gaz naturel liquéfié (GNL) et de vapeur. L'hydrogène généré sera utilisé avec le gaz naturel pour alimenter les moteurs à combustion interne ou les piles à combustible, ce qui permettra d'éviter un stockage de l'hydrogène à bord des navires. Le CO2 sera quant à lui liquéfié grâce au flux cryogénique du GNL, puis stocké pour être par exemple utilisé par des pétroliers en tant que gaz inerte lors des déchargements.