7 000 € de prime pour les utilitaires à hydrogène

7 000 € de prime pour les utilitaires à hydrogène
Dans le cadre du projet de loi climat, le gouvernement a publié un décret relevant la prime maximale à 7 000 € pour l’acquisition d’un utilitaire fonctionnant à l’hydrogène.

A peine quelques semaines après l’introduction du nouveau barème du bonus, le gouvernement revoit sa copie. Publié le 25 juillet dernier au Journal Officiel, le décret 2021-977 introduit de nouvelles règles pour les utilitaires écologiques. Applicable aux utilitaires dont les émissions de CO2 sont inférieures à 20 g/km, la mesure s’applique naturellement aux VUL à hydrogène.

Jusqu’à 40 % du prix d’acquisition

Sans plafonner les montants en fonction du prix du véhicule, la nouvelle prime gouvernementale est fixée à 40 % du prix d'acquisition du véhicule acheté ou loué. Le plafond de l’aide est fixé à 7 000 euros pour une personne physique et à 5 000 euros pour une personne morale.
Personne physique (grand public) 7 000 €
Personne morale (entreprise)

5 000 €


Une prime à la conversion révisée

Conditionnée à la mise à la casse d’un vieux véhicule essence ou diesel, la prime à la conversion des utilitaires a également été révisée. Applicable en cas d’acquisition d’un véhicule dont l’autonomie électrique est supérieure à 50 kilomètres, celle-ci est fixée à 40 % du prix d’achat TTC. Les plafonds oscillent entre 5 000 et 9 000 € en fonction de la catégorie du véhicule.

A noter : Il existe une surprime d'un maximum de 1 000 euros lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une zone à faibles émissions (ZFE) et qu’il a bénéficié d’une aide similaire attribuée par une collectivité territoriale.
 
  VUL de moins de 1 305 kg (classe I) VUL entre 1 305 et 1760 kg (classe II) VUL de plus de 1 760 kg (classe III)
Prime à la conversion 5 000 € 7 000 € 9 000 €
Bonus 5 000 € 5 000 € 5 000 €
Total en cumulant les dispositifs 10 000 € 12 000 € 14 000 €