A Alfortville, GRTgaz convertit les réseaux à l'hydrogène

A Alfortville, GRTgaz convertit les réseaux à l'hydrogène
Le 23 novembre, la plateforme d’essais FenHYx a été inaugurée pour mesurer les impacts de l’hydrogène sur les aciers et les équipements des réseaux au gaz, dans des conditions proches des conditions réelles d’exploitation. Une étape importante pour développer la filière hydrogène.  

GRTgaz a créé en 2018 le centre de recherche et développement dédié au gaz renouvelable RICE (Research & Innovation Center for Energy). L’objectif de ce centre est de définir les conditions optimales de conversion de l’industrie gazière aux gaz renouvelables, hydrogène en tête. Un premier programme de recherche a été lancé par le RICE pour un consortium de plusieurs opérateurs de réseaux, énergéticiens et fabricants de canalisations européens. Une série d’essais de vieillissement, de mesure de performance et de sécurité d’équipements des réseaux gaziers (vannes, régulateurs, compteurs...) va démarrer fin novembre. 

Un projet collaboratif

Il aura fallu trois ans d’études et de travaux pour construire la plateforme FenHYx (pour Future Energy Network for HYdrogen and miX) à Alfortville (Val-de-Marne), qui est l’une des premières d’Europe.
 
Ce projet collaboratif a été mené de front par GRTgaz, comme l’explique David Toschini, Directeur de programme à la direction des Projets et de l’Ingénierie de GRTgaz, en charge du pilotage de la construction de FenHYx. « Des ateliers ont été menés avec les différentes directions de l’entreprise et les experts du Centre de recherche pour définir les besoins du programme d’essais. Nous nous sommes également appuyés sur l’expertise des équipes ayant travaillé sur des projets hydrogène existants, comme Jupiter 1000. Nous avons beaucoup échangé avec les autres transporteurs de gaz européens. »



 

Une ambition partagée par toute l’Europe

GRTgaz en est convaincu : le développement de l'hydrogène passe par une infrastructure capable de transporter et de stocker de grandes quantités d'hydrogène, reliant des bassins de production et de consommation entre eux, aussi bien à l’échelle locale, nationale qu'européenne.
 
La plateforme FenHYx permet ainsi d’accélérer la transformation des infrastructures gazières, mais aussi les collaborations avec des partenaires académiques et des start-ups industrielles pour favoriser l’émergence de l’hydrogène. Cette ambition est partagée par de nombreux opérateurs européens. « Nous sommes confrontés aux mêmes défis, avons le même type d’installations et explorons les mêmes voies de progrès que GRTgaz, sans pour autant disposer des mêmes capacités de recherche », a commenté Thierry Bottequin, Responsable du Département Engineering chez le transporteur belge Fluxys. « Les moyens d’essais mis en place par RICE nous sont rapidement apparus comme une évidence pour réaliser notre programme. »
 
FenHYx bénéficie du soutien financier de la Région Île-de-France, dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’intérêt « Innovation et structuration de la filière hydrogène » lancé en mars 2020.