Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Allemagne : des batteries Akasol pour les trains à hydrogène d'Alstom

Allemagne : des batteries Akasol pour les trains à hydrogène d'Alstom
La société Akasol fournira, mi-2020, les batteries pour plus de quarante trains à hydrogène Coradia iLint, commandés à Alstom par la société régionale de transport public de Basse-Saxe et l'association des transports Rhin-Main.
 
Le Coradia iLint est le premier train de passagers au monde alimenté par une pile à combustible. Outre les bénéfices habituels des véhicules fonctionnant à l’hydrogène (très faibles rejets, peu bruyant, récupération et conversion de l’énergie cinétique...), il offre surtout une solution durable et économiquement viable pour les lignes ferroviaires non électrifiées principalement desservies aujourd’hui par des motrices diesel.
 
Les premières batteries doivent être livrées à Alstom au cours du second semestre 2020. Chaque Coradia iLint sera équipé de deux systèmes de batteries d'une capacité totale de 220 kWh. Une énergie utilisée pour la propulsion et l’alimentation des systèmes embarqués tels que l'éclairage et la climatisation. L'énergie électrique générée lors du freinage sera également temporairement stockée dans les systèmes d'Akasol, puis libérée dans les moteurs électriques lors de l'accélération.
 
Le principal obstacle qu’a dû lever Akasol ? Lors du freinage d’un train, compte-tenu de son poids et de son inertie, les batteries doivent pouvoir absorber beaucoup de puissance en peu de temps.  Fruit de dix années d’expériences et de développement chez Akasol, la batterie qui équipera le Alstom Cordai iLint est conçue pour admettre une puissance de recharge égale à trois fois sa capacité avec une stabilité de cycle élevée.
 

Des batteries adaptées à la recharge électrique classique

Selon le fabricant, compte-tenu de sa capacité à admettre des charges rapides à puissance forte, son système de batteries serait non seulement adapté à une utilisation dans des trains à hydrogène, mais également en charge électrique classique. Les trains locaux sur des lignes non électrifiées pourraient être partiellement rechargés aux arrêts.
 
Si le savoir faire d'Alstom est indéniable, l’apport de l’expertise d’Alstom aura aussi été essentielle : « La commande en série d'Alstom est le résultat d'une coopération intensive et fructueuse commune au cours de laquelle nous avons pu utiliser notre savoir-faire en matière de technologie de propulsion alternative pour les véhicules ferroviaires … et le développer davantage avec notre partenaire en fonction de ses besoins spécifiques » souligne Sven Schulz, PDG d'Akasol.