Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

En Australie, 100 bus à hydrogène bientôt en circulation

En Australie, 100 bus à hydrogène bientôt en circulation
Le projet H2OzBus va explorer des solutions de transport innovantes et durables dans le pays, à commencer par la mise en service d’autobus électriques à pile à combustible à hydrogène.

Ce projet a été annoncé par l’opérateur de transports publics Transit Systems, qui rejoint le constructeur de piles à combustible Ballard ainsi que plusieurs autres partenaires techniques et financiers. Les bus à hydrogène répondent aux critères de l’Agence australienne de l’Énergie Renouvelable (ARENA), qui souhaite accélérer la décarbonisation de l’industrie des transports en commun. 

Phase 1 d’un plan mobilité au long cours

La première phase du projet – dont le calendrier n’a pas encore été publié – est le développement du concept. Elle consistera à mesurer les besoins en infrastructures, à analyser les lignes de bus et à désigner 10 hubs d’Australie où la demande de moyens de transports verts a déjà été identifiée.

Clint Feuerherdt, PDG de SeaLink Travel Group (qui englobe notamment l’opérateur Transit Systems), a déclaré : « La création de H2OzBus vise à fournir une solution "clé en main" pour générer un résultat zéro émission dans les transports publics ». 

Des bus électriques aussi performants que les modèles à batterie

L'intégration de l'hydrogène dans les transports légers et le déploiement d'infrastructures de ravitaillement dans les grandes villes est l'une des principales priorités du gouvernement fédéral en matière d'hydrogène.

Randy MacEwen, président et directeur général de Ballard Power Systems, a précisé : « Ce nouveau projet permettra d’offrir aux opérateurs de bus une option alternative de bus électriques, sans aucun compromis sur la performance et l’exploitation. Une autonomie accrue, un ravitaillement rapide et la climatisation sont parfaitement adaptés à nos systèmes de piles à combustible, qui ont fait leurs preuves sur plus de 30 millions de kilomètres sur route à ce jour ».