Bretagne : la mobilité à l'hydrogène vert programmée en 2023 à Saint-Brieuc

Bretagne : la mobilité à l'hydrogène vert programmée en 2023 à Saint-Brieuc
Les grands acteurs institutionnels bretons s’activent à préparer le terrain à la mobilité H2. A Saint-Brieuc, dans les Côtes-d’Armor, une station d’avitaillement et des flottes de véhicules hydrogène sont attendues pour 2023
 

10 millions d’euros

Vannes, Redon, Lorient sont 3 villes bretonnes qui ont en commun avec Saint-Brieuc le développement d’une mobilité alimentée avec de l’hydrogène obtenu de sources propres et renouvelables d’énergie. Pour équiper le secteur de la préfecture costarmoricaine, une enveloppe de 10 millions d’euros serait mobilisée, abondamment subventionnée dans le cadre du plan hydrogène gouvernemental doté d’un budget de 7 milliards d’euros.

Le projet amorcé par la Chambre de commerce et d’industrie départementale s’inscrit dans une logique de dynamisation économique du secteur. Il s’agit de rendre le département encore plus attractif pour les investisseurs et les entrepreneurs. Saint-Brieuc Armor Agglomération, la Banque des Territoires, et le syndicat de l’énergie départemental (SDE22) sont ses partenaires.
 

Production et distribution

Au cœur du projet H2 vert des Côtes-d’Armor, le développement d’une zone d’activités innovante qui « permettre l’éclosion d’un écosystème dédié à cette nouvelle source d’énergie, synonyme de fort potentiel de développement pour les activités du territoire », souligne le SDE22. Elle se dresserait sur un terrain de 5.000 m2 détenu par la CCI, à cheval sur les communes de Saint-Brieuc et de Ploufragan, quartier des Plaines Villes.

C’est ici qu’émergerait une usine d’hydrogène propre produit par catalyse à partir d’énergie éolienne et/ou photovoltaïque. La station d’avitaillement serait ouverte à proximité, dans la même zone. Sur ce lieu qui rassemblerait les acteurs publics et assimilés et ceux du privé (industriels, transporteurs, entreprises du milieu maritime, structure de recherche et développement, organismes de formation, etc.) naîtrait une demande en hydrogène vert pour la mobilité.
 

Des chariots élévateurs, BOM, bus…

Les porteurs du projet vont se mobiliser pour inciter les entreprises privées et publiques locales à investir dans des véhicules fonctionnant à l’hydrogène. Ces derniers prendront pour commencer la forme de chariots élévateurs et de bennes à ordures ménagères. Saint-Brieuc Armor Agglomération envisage de passer commande pour 10 bus H2 qui seraient mis en service en 2023. Pour l’heure, ce projet est suspendu aux résultats de l’étude de faisabilité technique et financière en cours pour la station d’avitaillement. Ses conclusions devraient être communiquées dans quelques semaines, avant la fin de la présente année 2020.