HyBalance : le projet hydrogène vert d'Air Liquide livre ses résultats

HyBalance : le projet hydrogène vert d'Air Liquide livre ses résultats
Première installation européenne à produire de l'hydrogène par électrolyse de l'eau à membrane échangeuse de protons (PEM) à une échelle industrielle, HyBalance vient de terminer avec succès sa phase pilote.

Installé à Hobro, au Danemark, l’électrolyseur 1.2 HyBalance a délivré 120 tonnes d’hydrogène depuis sa mise en route il y a deux ans. La moitié de la production a été livrée par pipeline à un client industriel, tandis que le reste a servi à d’autres usages et notamment à la mobilité pour l’avitaillement d’un réseau de 5 stations hydrogène dans la région de Copenhague. 

Une production renouvelable 

Lancée en 2018, la centrale HyBalance contribue à réguler le réseau électrique danois, transformant en hydrogène vert le surplus d’énergies renouvelables non consommé par le réseau.

Le principe d’HyBalance est ainsi d’acheter cette électricité en surplus à un coût compétitif pour la convertir et la stocker sous forme d’hydrogène. Un dispositif qui permet de revaloriser en hydrogène une énergie perdue si elle n’était pas immédiatement utilisée.  

En grande partie financé par des subventions publiques, le projet HyBalance a officiellement terminé sa période d’essai en octobre 2020. Pour autant, Air Liquide ne compte pas arrêter le site qui continuera à fournir de l’hydrogène bas carbone aux clients de la zone de Copenhague. 

Un démonstrateur dont le modèle technique est d’ores et repris pour des électrolyseurs PEM à plus grande échelle. Air Liquide prévoit notamment le déploiement d’un site de 20 MW à Bécancour, dans la Province canadienne du Québec.