Hydrogène : la Corée du Sud poursuit ses investissements

Hydrogène : la Corée du Sud poursuit ses investissements
Intervenant le 19 août dernier lors d’un forum dédié à l’énergie, le vice-ministre du Commerce, Chung Seung-il, a rappelé l’engagement du gouvernement sud-coréen pour la filière hydrogène.
 
Avec la Chine et le Japon, la Corée du Sud fait aujourd’hui partie des pays asiatiques les plus engagés dans le développement de la filière hydrogène. Souhaitant créer une véritable société de l’hydrogène, le gouvernement sud-coréen investira l’an prochain 586,6 milliards de wons (417 millions de wons) pour soutenir la R&D, l’industrialisation et la vulgarisation de la technologie.
 

Une station toutes les 20 minutes

« L'accès à une station de recharge d'hydrogène dans les 20 minutes de n'importe où dans le pays devrait devenir possible d'ici deux ans », a-t-il déclaré, précisant que le gouvernement soutiendra également le déploiement de stations de distribution d’hydrogène liquéfié. Alors que le pays compte aujourd’hui 42 stations hydrogène en activité, l’objectif est de parvenir à 300 d’ici 2022.
 
Le gouvernement sud-coréen continuera à accroitre l’enveloppe budgétaire allouée à l’industrie hydrogène jusqu’en 2022. Objectif : faire passer la flotte de véhicules hydrogène, y compris bus et camions, à 81.000 unités.