Hydrogène vert : John Cockerill installera sa Gigafactory en Alsace

Hydrogène vert : John Cockerill installera sa Gigafactory en Alsace
John Cockerill vient d’annoncer avoir franchi une nouvelle étape dans la mise en place de son futur site de production d’électrolyseurs. Le Groupe indique avoir déposé l’ensemble des demandes de permis nécessaires pour transformer son site d’Aspach-Michelbach (Alsace) en gigafactory.

Introduit par Tesla et Elon Musk, le terme « Gigafactory » est désormais couramment utilisé. Désignant un site industriel de grande ampleur, il est régulièrement employé par les industriels pour annoncer leurs futurs projets. Dernier en date : le groupe franco-belge John Cockerill qui vient d’officialiser la conversion de son site alsacien d’Aspach-Michelbach en usine de fabrication d’électrolyseurs.



Le site d’Aspach sera ainsi réaménagé d’ici à fin 2022 pour produire les composantes clés des électrolyseurs en complément des activités actuelles. Doté d’une capacité initiale de 200 MW d’électrolyseurs par an, le site sera en mesure de monter progressivement en puissance pour atteindre 1 gigawatt (GW) avant 2030. Au total, 38 millions d’euros seront mobilisés pour adapter le site. Pour soutenir cette nouvelle activité industrielle, le groupe prévoit la création de 400 emplois en Europe, dont 250 en France.

John Cockerill commencera par la production d’électrolyseurs de 2 à 5 MW à partir de la technologie alcaline de l’entreprise chinoise Suzhou Jingli Hydrogen dans laquelle le groupe a investi en 2019.

« La France a fait de l’hydrogène décarboné un sujet central pour décarboner son économie. Notre projet de gigafactory fait écho à cette volonté politique et renforce notre ancrage en Alsace, au cœur de l’Europe. C’est une des régions françaises au sein desquelles nous évoluons depuis de nombreuses années », a déclaré Anne-Françoise Laime, déléguée générale France de John Cockerill.