Hydrogène par électrolyse : la production en Europe devrait atteindre 2,7 GW d'ici 2025

Hydrogène par électrolyse : la production en Europe devrait atteindre 2,7 GW d'ici 2025
La production d’hydrogène vert est en plein développement en Europe et la capacité européenne de fourniture par électrolyse devrait atteindre 2,7 GW d'ici 2025. Si la progression est significative, elle reste néanmoins insuffisante pour tenir l’objectif de  6 GW d'ici 2024.
 
« D'une part, il s'agit d'une croissance incroyablement rapide d'une technologie clé pour les objectifs de consommation nette zéro ; d'autre part, on est encore loin des objectifs nationaux et européens extrêmement ambitieux qui ont été fixés. » Robert Bloom, chef de projet chez Delta-EE, cabinet conseil à l’origine de l’étude, résume parfaitement le bilan mitigé qui résulte des multiples actions engagées au niveau européen : verre à moitié plein, cela progresse très vite ; verre à moitié vide, les objectifs, eu égard aux aux Accords de Paris, ne sont pas tenus.
 
Certes il existe actuellement  67 projets opérationnels dans 13 pays, dont la capacité combinée de 56 MW permet de produire environ 4.700 tonnes d'hydrogène vert par an. D’autres installations d’électrolyseurs sont prévues, notamment grâce aux investissements importants des États (via des subventions ou des incitations fiscales) mais aussi le Green Deal de l'UE et l'IPCEI (important projects of common European interest) Hydrogen.

Néanmoins,  l'Allemagne représente, à elle seule près de 50 % de la capacité actuelle des électrolyseurs en Europe, et même si des pays tels que l'Espagne, les Pays-Bas et le Danemark ont des projets de l'ordre de 10 MW en 2021/22 et passeront à 100 MW d'ici 2025, de nombreux autres membres de l’UE restent à la traîne.

Environ la moitié de la production actuelle d'hydrogène vert en Europe est utilisée par le secteur des transports, tandis qu'un tiers environ sert à décarboner des applications industrielles comme le raffinage pétrochimique. Le marché est donc énorme. Pour Delta-EE, seule l’arrivée massive sur le marché d’électrolyseurs de grosse capacité permettrait de combler le retard. Message reçu du coté des fabricants tels que Nel Hydrogen, ITM Power, Cummins et McPhy, qui construisent tous des usines avec des capacités annuelles de plusieurs centaines de MW ou GW.