Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Hydrogène vert : Lhyfe annonce un premier site de production en Vendée

Hydrogène vert : Lhyfe annonce un premier site de production en Vendée
Spécialisée dans la production d’hydrogène vert, la startup française Lhyfe vient d’officialiser une levée de fonds et l’implantation d’un premier site industriel sur le territoire vendéen. Attendu en 2021, celui ci sera accompagné par l'installation d'une station d'avitaillement ouverte au public. 
 
Tout va bien pour Lhyfe ! Lancée en 2017 et basée à Nantes, la démarre 2020 en fanfare en officialisant une levée de fonds de 8 millions d’euros auprès de 5 acteurs privés et publics : Noria, le Syndicat d’Energie de Vendée (SyDEV) et sa SEM Vendée Energie, Ovive (Groupe Les Saules), Ouest Croissance et Océan Participations.
 

Premier site industriel avec Vendée Energie

Pour Lhyfe, cette levée de fonds va permettre de concrétiser la mise en place d’un premier site industriel en Vendée. Celui-ci produira son hydrogène par électrolyse à partir d’électricité renouvelable issue du parc éolien de Bouin. Il entamera sa construction au premier semestre 2020 et débutera la production d’hydrogène vert un an plus tard, soit au premier semestre 2021, avec une capacité de production allant de 300 à 1000 kilos par jour.
 
Coconstruit avec les acteurs du département de la Vendée, le site sera co-financé à hauteur de 3 millions d’euros par la Communauté de Communes de Challans-Gois, la Région Pays de Loire et Bpifrance.
 

Une production tournée vers la mobilité

Le site de production sera complété par une première station à hydrogène. Située à La Roche-sur-Yon, celle-ci permettra de développer les usages liés à la mobilité sur le territoire. « Cette station alimentera une première ligne de bus, des véhicules de la collectivité (bennes à ordures ménagères, etc.), et elle sera ouverte au grand public » fait savoir l’entreprise.
 
« Au SyDEV, nous sommes chargés de préparer l’avenir et d’aménager le territoire avec une vraie réflexion de fond. Nous avions d’ores et déjà lancé des projets dans l’électromobilité et le biogaz mais souhaitions également développer l’hydrogène, à la condition qu’il soit vert. Biologiste de formation, je suis convaincu que l’hydrogène vert est l’énergie de l’avenir. C’est pourquoi nous avons souhaité utiliser notre parc éolien pour fabriquer de l’hydrogène vert plutôt que de le remplacer pour en tirer un meilleur prix » précise Alain Leboeuf, Président du Syndicat à l’Energie de Vendée (SyDEV).