Maca Flight présente son étrange engin volant à hydrogène au CES

Maca Flight présente son étrange engin volant à hydrogène au CES
Lancée par deux anciens du groupe Airbus, Maca Flight présente au CES Las Vegas un premier prototype du Carcopter, un étrange engin volant fonctionnant à l'hydrogène.
 
Créée il y un an au terme de trois années de développement par Michael Krollak et Thierry de Boisvilliers, anciens collaborateurs du Groupe Airbus, Maca Flight prend progressivement son envol. Présente pour la première fois au CES, la startup aixoise y expose une première maquette de son Carcopter, un engin à décollage vertical mi-voiture mi-hélicoptère fonctionnant à l’hydrogène.
 
Côté technique, les détails sont encore peu nombreux. Baptisé Maca S11 et long de 7 mètres, le premier modèle de la gamme Carcopter embarque six moteurs électriques de 35 kW, soit 200 kW au total, et autorise jusqu’à 250 km/h de vitesse de pointe. A ce stade, Maca ne donne pas d’information quant à la configuration du système hydrogène.



Des courses de F1 volantes dès 2024 ?

Pour l’heure, l’engin ne vole qu’en réalité augmentée et dans une version à échelle 1/3. Testée en interne, cette dernière vole depuis 2019 et sert de plateforme de tests. « Le prototype final sera présenté au 2ème semestre 2022 » promet la jeune startup qui indique être en contact avec plusieurs circuits en France F1 en Italie et aux Etats-Unis afin de lancer une première compétition de F1 volantes en 2024.
 
Pour financer ses projets, la société prépare une levée de fonds qui devrait intervenir courant 2022.