Mobilité hydrogène : l'Allemagne finance six nouveaux projets

Mobilité hydrogène : l'Allemagne finance six nouveaux projets
Représentant un investissement global de 23,5 millions d'euros, ces six projets vont être financés par le ministère fédéral allemand des Transports (BMVI) afin d’accélérer le développement de la mobilité hydrogène. ​

Intégré au programme national d’innovation autour de l’hydrogène et des piles à combustibles dans lequel le gouvernement allemand investit depuis 2006, ce programme a permis d’allouer 23,5 millions d’euros de subventions à six entreprises souhaitant investir dans la mobilité hydrogène.
  • GHT Mobility GmbH. Opérateur du service de covoiturage CleverShuttle, l’entreprise a reçu une subvention de 754.622 € pour l'acquisition de 50 véhicules à hydrogène destinés à étendre ses services
  • DHL reçoit la plus grosse enveloppe – 9.822.330 euros – pour l’acquisition de 500 véhicules à hydrogène destinés au service de livraison de colis du groupe. En mai dernier, le groupe allemand avait déjà commandé 100 exemplaires du H2 Panel Van, un utilitaire à hydrogène mis au point par StreetScooter
  • Regroupant MAN, Shell et Angel, un consortium va recevoir 8.121.251 € pour le développement et le test d’un système de pile à combustible à destination des véhicules lourds et la mise au point d’un dispositif d’avitaillement mobile et autonome.
  • FAUN Environmental Technology va être financé à hauteur de 521.241 € pour le développement de bennes à ordures et balayeuses fonctionnant à l’hydrogène
  • Le constructeur de bus EvoBus a été sélectionné dans le cadre d’un projet de bus urbain électrique associé à une pile à combustible faisant office de prolongateur d’autonomie. La subvention versée par le gouvernement fédéral s’élève à 3.309.652 €
  • Les entreprises Günsel Fördertechnik et Fahrzeugbau vont recevoir 1.024.094 euros pour l’acquisition de 89 chariots à hydrogène qui assureront des missions logistiques au sein de l’usine BMW de Leipzig.
« L'hydrogène, les piles à combustible et l'électricité représentent l'avenir. Nous avons vu de nombreuses études et projets pilotes ces dernières années. Nous avons dorénavant besoin de ces véhicules sur la route car nous devons désormais convaincre les citoyens que la technologie fonctionne et constitue un véritable jalon pour la mobilité neutre en carbone de demain » a déclaré le ministre fédéral des Transports, Andreas Scheuer.

A noter que le ministère des transports a lancé un nouvel appel à propositions pour financer d’autres projets autour de la mobilité hydrogène. Ouvert jusqu’au 31 janvier 2020, celui-ci bénéficie d’un budget allant jusqu’à 5 millions d’euros. 

Outre le développement des véhicules, les autorités allemandes financent également le déploiement de stations à hydrogène. Réunissant les principaux acteurs de la filière, le consortium H2Mobility assure la coordination de la construction du réseau, ciblant un premier objectif de 100 stations opérationnelles d’ici début 2020.