Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Le premier Mercedes eCitaro à prolongateur hydrogène roulera en 2022 en Allemagne

Le premier Mercedes eCitaro à prolongateur hydrogène roulera en 2022 en Allemagne
En charge des transports urbains, interurbains et par rail dans le Bade-Wurtemberg et dans certaines régions voisines, Südwestdeutsche Landesverkehr-AG (Sweg) a signé avec Daimler un accord pour recevoir le premier bus électrique du groupe à être équipé d’un prolongateur d’autonomie à hydrogène.

Le Mercedes eCitaro Rex que recevra Sweg en 2022 sera de type 12 mètres avec 2 portes. Il est actuellement prévu qu’il prenne son service à Lahr, au cœur de la Forêt-Noire. C’est là, à une trentaine de kilomètres de Strasbourg (67), que l’opérateur allemand de transport a établi son siège social. Pour l’avitaillement de l’engin, il s’active à mettre au point un système de distribution d’hydrogène.

Des caractéristiques à préciser

Daimler n’a pas pour l’instant détaillé la chaîne de propulsion qui animera le bus livré en 2022 à Sweg. Mais il reprendra très vraisemblablement la très grande majorité des élément du modèle électrique eCitaro déjà commercialisé depuis 2018. Avec son pack lithium NMC 243 ou 292 kWh (nickel-manganèse-cobalt), découpé en modules installés sur le toit et à l’arrière, il peut déjà parcourir sur une seule recharge au minimum 150 kilomètres en situation réelle et bien plus sans utiliser la climatisation ou le chauffage. 

Fin 2020, de nouvelles cellules NMC seront utilisées pour le eCitaro, pour une autonomie améliorée d’une cinquantaine de kilomètres, soit 200 km en usage réel, grâce à un pack de 396 kWh de capacité énergétique. Un peu plus tard, des batteries LMP (lithium-métal polymères) 400 kWh seront également proposées, qui feront grimper à 280 km en situation réelle le rayon d’action. Elles alimenteront toujours en électricité les moteurs roues de l’essieu arrière.

400 km d’autonomie

Lequel de ces packs sera embarqué dans le eCitaro Rex ? Difficile à le savoir aujourd’hui. Toujours est-il que le constructeur communique sur une autonomie total réellement exploitable de 400 kilomètres avec le prolongateur d’autonomie, similaire à celle d’un modèle diesel équivalent. Avec cet équipement qui n’est autre qu’une pile à combustible, Sweg devrait pouvoir utiliser le nouvel engin toute la journée sans avoir à le réapprovisionner en énergie.

Mobilité durable

En commentaire à ce projet, la direction de Sweg, actuellement en train de changer de main, rappelle que son parc de 400 bus en pleine propriété, augmenté d’une soixantaine en location, inclus depuis des années des modèles plus vertueux pour l’environnement que les classiques diesel. Ainsi avec des groupes motopropulseurs hybrides ou alimentés au gaz naturel. C’est pourquoi l’entreprise avait à cœur d’accueillir le premier modèle à prolongateur d’autonomie à hydrogène de la marque.