Réseau hydrogène : GRTgaz et Fluxys veulent relier la France et la Belgique

Réseau hydrogène : GRTgaz et Fluxys veulent relier la France et la Belgique
Gestionnaires des réseaux gaziers français et belge, GRTgaz et Fluxys ont présenté un projet de pipeline hydrogène reliant les deux pays et appellent les acteurs intéressés à se manifester.

Présenté comme la « première infrastructure hydrogène entre la Belgique et la France », ce réseau préfigure la future dorsale hydrogène européenne et serait situé entre la zone de Valenciennes, en France, et celle de Mons, en Belgique. Etalé sur 70 kilomètres, il permettrait d’interconnecter les deux territoires.



Appel à manifestation d’intérêt

Pour valider la pertinence économique du projet, GRTgaz et Fluxys ont lancé un premier « appel au marché ». Objectif : inviter les acteurs, professionnels de la filière et industriels, à se manifester en exprimant leurs besoins.

« Ce nouveau partenariat avec Fluxys permet d’apporter une nouvelle pierre à l’édifice de la construction d’un marché européen de l’hydrogène et de la décarbonation de notre économie. En cohérence avec les projets territoriaux que nous portons déjà (mosaHYc, Rhyn…), je me réjouis de la coopération avec Fluxys autour de ce projet commun transfrontalier qui va contribuer à favoriser l’écosystème hydrogène et à dynamiser économiquement la région transfrontalière de Valenciennes » précise Thierry Trouvé, Directeur Général de GRTgaz.

Annonces