Rétrotif : e-Néo révèle son camion-porteur hydrogène 19 tonnes

Rétrotif : e-Néo révèle son camion-porteur hydrogène 19 tonnes
Présenté pour la première fois au salon Hyvolution, le premier camion porteur à hydrogène d’e-Néo sera destiné au service des routes du département de la Vendée.

Alors que l’offre de véhicules neufs tarde à venir, le rétrofit a le vent en poupe. Acteur pionnier du secteur, l’entreprise vendéenne e-Néo a révélé à l’occasion du salon Hyvolution à Paris le premier exemplaire d’un porteur 19 tonnes diesel converti à l’hydrogène.

250 à 300 km d'autonomie

Basé sur un modèle à empattement long de Renault Trucks, le camion à hydrogène de e-Néo est animé par un moteur électrique de 280 kW. Fournie par le fabricant américain Plug Power, la pile à combustible développe 30 kW de puissance. Alimentée par 4 réservoirs stockant 4,2 kg d’hydrogène à 700 bars (16,8 kg au total), elle fait office de prolongateur d’autonomie pour recharger les batteries. Cumulant respectivement 60 et 40 kWh de capacité énergétique, soit 100 kWh au total, les deux packs sont installés de part et d’autre du châssis, en lieu et place des réservoirs à carburant.

« La pile à combustible se déclenche dès lors que la capacité de la batterie descend sous le seuil de 80 % » nous explique Jérémie Cantin, le PDG d’e-Néo, qui chiffre l’autonomie théorique du poids lourd entre 250 et 300 km, dont 50 à 70 km sur batterie.
 
Puissance moteur électrique 280 kW
Puissance PAC 30 kW
Capacité batterie 100 kWh (40 + 60 kWh)
Réservoirs hydrogène 4 x 4,2 kg – 700 bars
Autonomie électrique 50 – 70 km
Autonomie hydrogène 250 km


L’homologation pour prochaine étape

Comme imposé par le décret rétrofit paru en avril 2020, e-Néo devra faire homologuer le kit utilisé à bord du modèle de Renault Trucks avant d’entamer la commercialisation. Une démarche réalisée auprès des services de l’UTAC.

Aux couleurs du département vendéen, le premier exemplaire devrait officiellement entrer en service en fin d’année. Doté d’une base basculante, il sera affecté au service d’entretien des routes du département.

La montée en puissance sera ensuite progressive. E-Néo annonce un objectif de 20 unités produites en 2023. Le véritable est attendu à compter de 2025, date à partir de laquelle entreprise compte produire jusqu’à 250 véhicules par an. La production aura lieu sur l’ancien site Michelin, au nord de La Roche-sur-Yon.


Un kit hydrogène réutilisable

Plutôt bien pensé, le kit développé par les équipes de e-Néo est conçu pour être réutilisable.

L’idée : pouvoir facilement réaffecter le kit à un modèle plus récent, par exemple tous les 5 ans. Une approche durable qui permet d’allonger la durée d’amortissement de l’équipement.


Un tracteur en préparation

Au-delà de ce premier porteur à hydrogène, e-Néo travaille aussi sur le rétrofit d’un camion tracteur.

« Nous reprendrons le même moteur que le porteur mais avec une pile à combustible de 100 à 125 kW de puissance. Compte tenu des contraintes techniques, l’intégration sera également différente » explique Jérémy Cantin.

Annonces