Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

SLRV : la petite voiture à hydrogène entame ses premiers tests

SLRV : la petite voiture à hydrogène entame ses premiers tests
Le Centre aérospatial allemand (DLR) vient de réaliser le premier test sur route d’un véhicule biplace baptisé "Safe Light Regional Vehicle" (SLRV). Propulsé par une pile à combustible, léger et offrant une protection renforcée de l’habitacle, il est particulièrement dédié aux déplacements urbains et à l’autopartage.
 
Avec un coût prévisionnel (sous réserve) évalué autour de 15.000 euros, mais sans date prévisionnelle de commercialisation éventuelle, le SLRV, paraît séduisant pour répondre aux besoins de mobilité dans les grandes villes.  En effet, sa petite taille (3,80 mètres de longueur pour 450 kilogrammes) et l’absence de rejets de CO2 liés à son usage, en font une solution intéressante pour répondre aux défis environnementaux (réglementaires et moraux) auxquels doivent faire face les grands centres urbains.
 
Le concept, présenté il y a désormais deux ans, entre dans une phase de tests qui permettront au DLR de valider les choix techniques. La carrosserie, au centre de gravité abaissé pour offrir une moindre résistance à l’air, est réalisée en panneaux sandwich métalliques, ce qui lui offre une résistance aux chocs proche des berlines conventionnelles tout en limitant son poids (90 kilogrammes). Selon le DLR, « le matériau utilisé comprend une couche extérieure en métal et une couche intérieure en mousse plastique. Les parties avant et arrière du SLRV servent alors de zones de déformation. En association avec un habitacle constitué d'une baignoire à la structure annulaire attachée, cela permet une très bonne absorption des forces lors d’une collision et garantit la protection des passagers ».


 

La chaleur de la Pac permet de chauffer l’habitacle

Coté groupe motopropulseur, la petite pile à combustible (Pac) d'une puissance continue de 8,5 kW  assure une autonomie d'environ 400 kilomètres et une vitesse de pointe de 120 km/h. Le réservoir d'hydrogène est situé entre les deux sièges et contient 39 litres, soit de quoi stocker 1,6 kilogramme d'hydrogène à 700 bars.  Astucieux, la chaleur résiduelle de la pile à combustible est utilisée pour chauffer l’intérieur du SLRV
 
Si, compte tenu des coûts d'achat, l'équipe de développement du SLRV estime actuellement que le coût sera d'environ 15 000 euros, reste une grosse inconnue : le possible passage en production en série du véhicule.  En effet, les panneaux sandwich qui confèrent robustesse et légèreté à l’habitacle n’ont jusqu’alors jamais été produits de manière industrielle.