Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Une station hydrogène pour Aurillac

Une station hydrogène pour Aurillac
Installée à proximité d’une borne de recharge pour véhicules électriques à batterie de traction, sur le parking du centre aquatique d’Aurillac (15), la station H2 fournie par Atawey stocke et distribue l’hydrogène qu’elle produit sur place par électrolyse.

1 plein par jour

Distinguée par le label « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV), la Communauté d’agglomération du bassin d’Aurillac (Caba) a choisi de concrétiser son engagement à développer les énergies renouvelables et la mobilité durale en s’intéressant, entre autres, à l’hydrogène.

Sous une pression de 350 bars, la station H2 qu’elle a choisie au catalogue de l’entreprise savoyarde peut produire de façon autonome 2 kilos d’hydrogène par jour en utilisant 40 litres d’eau. Ce sont des chiffres tout juste suffisants pour faire le plein, en 5 à 10 minutes, du réservoir d’un Renault Kangoo électrique équipé par Symbio d’un prolongateur H2. La collectivité a justement acheté 2 exemplaires de ce modèle, pour 54.000 euros HT l’ensemble, à l’usage des contrôleurs de travaux pour leurs déplacements sur les chantiers.

7 jours de stockage

Maintenue et exploitée par Engie Cofely qui dispose également sur place d’un Kangoo Z.E.-H2, l’infrastructure a été acquise 250.000 euros, dont 50.000 ont été financés par l’Etat dans le cadre de la convention Auratrans suivie par l’Ademe. Ne nécessitant qu’une alimentation électrique et une autre en eau, la station H2 est équipée d’une unité de stockage de 14 kilos d’hydrogène, correspondant à 7 jours de production locale.

Selon les chiffres communiqués par la Caba, seulement 23 stations hydrogène sont ouvertes en France à ce jour, et 32 autres font l’objet d’un programme pour de prochaines implantations. Celle d’Aurillac est la première à être mise en service en Auvergne. « Cette démarche de la Caba entre en cohérence avec les projets de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui a décidé de faire de l’hydrogène une filière d’excellence dans le cadre du projet Zéro Emission Valley notamment », souligne la collectivité.

Une pompe amorcée

En équipant son territoire d’une station d’avitaillement en hydrogène et de 2 véhicules compatibles, la Caba espère bien être suivie.

« La volonté est d’ouvrir, dans le cadre de conventions, l’utilisation de ces équipements à tous ceux qui souhaitent se lancer dans ces nouveaux modes de déplacement. Plusieurs administrations et entreprises ont fait connaître leur souhait de doter leur flotte de véhicules à hydrogène et de disposer de cette source d’approvisionnement », rapporte la collectivité.