Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Symbio : Michelin et Faurecia lancent leur co-entreprise dans l'hydrogène

Symbio : Michelin et Faurecia lancent leur co-entreprise dans l'hydrogène
Huit mois après l’annonce du projet, Faurecia et Michelin viennent d’obtenir l’accord des autorités européennes pour lancer leur filiale commune dans le secteur de l’hydrogène.

Tout est finalement allé très vite au cours des derniers mois. Après avoir annoncé en février le rachat de la PME Grenobloise Symbio, Michelin se rapproche le mois suivant de Faurecia pour en faire une filiale commune. Officiellement annoncé le 11 mars dernier à l’issue d’une réunion du ministère de l’économie autour de la filière automobile, le projet a dû patienter avant d’être mis en route. Le temps pour les autorités antitrust des instances européennes de donner leur accord.

Détenue à parts égales par les deux entreprises, la filiale est officiellement baptisée "Symbio, a Faurecia Michelin hydrogen company", ou Symbio pour faire plus court, et souhaite s'imposer comme le leader mondial des systèmes de piles à hydrogène.

Pour tenir cette ambition commune, Michelin et Faurecia prévoient un premier investissement de 140 millions d’euros pour développer l’activité en Europe mais aussi en Chine et aux Etats-Unis où ils souhaitent déployer à terme trois sites industriels.

L’ancien dirigeant de Symbio aux commandes

En matière d’organisation, la jeune filiale devrait être présidée par l’actuel dirigeant de Symbio, Fabio Ferrari.

Celui-ci aura pour tâches de continuer à piloter les quelque 120 salariés que compte actuellement l’entreprise mais aussi d’organiser la croissance de la filiale à l’international et d’intégrer les nouvelles équipes fournies par Michelin et Faurecia.

Une offre complète

Si les détails du plan stratégique de cette nouvelle filiale commune devraient être annoncés au cours des prochains mois, l’idée est de s’adresser à la filière hydrogène au sens large.

« L’ambition est à terme de proposer une offre de mobilité complète pour les véhicules hydrogène, de la pile à hydrogène jusqu’aux services de maintenance pour le véhicule » a déclaré Florent Menegaux, gérant commandité et futur Président du Groupe Michelin.