Des tracteurs à hydrogène bientôt en test au port de Los Angeles

Des tracteurs à hydrogène bientôt en test au port de Los Angeles
Deux tracteurs pour le déplacement de conteneurs vont être expérimentés sur le port commercial de Los Angeles dans le cadre du projet Zecap.
 
Le Gas Technology Institute (GTI) est une organisation américaine de recherche, de développement et de formation qui s’attaque aux défis énergétiques et environnementaux mondiaux. Basé dans la ville de Des Plaines, dans l’Etat de l’Illinois, l’institut a reçu pour mission en 2018 de tester 2 tracteurs électriques à pile hydrogène pour la logistique.

Cette expérimentation est effectuée dans le cadre du programme Zecap (Zero Emissions for California Ports) qui vise la neutralité carbone à horizon 2030 pour la manutention dans les ports de Californie. Sur la zone des ports de la baie de San Pedro, qui englobe les ports de Los Angeles et de Long Beach, ce sont 1.800 tracteurs portuaires qui sont en service. Le va-et-vient de ces engins constitue la principale source de pollution et d’émissions de CO2 de ces sites.
 

16 mois de développement

A l’origine, les 2 camions électriques à PAC H2 devaient être essayés pendant 1 an dans des conditions réelles à partir de mars 2020. La pandémie de la Covid-19 aura fait glisser de 12 mois sur le calendrier cette phase qui devrait débuter tout prochainement. Les dernières vérifications des performances sont en train d’être bouclées.

Il aura fallu 16 mois au GTI et à ses partenaires pour réaliser les 2 engins à partir des modèles TJ9000 de Texas Trailer Jockey. BAE Systems Inc. a conçu le groupe motopropulseur qui embarque un moteur d’une puissance maximale de 200 kW alimenté en électricité par une pile à combustible à membrane d’échange de protons. Cette dernière, référencée FCveloCity-HD85, et d’une puissance de 85 kW, a été fournie par Ballard Power Systems.

Chacun des camions est équipé d’un réservoir pouvant contenir 9,1 kg d’hydrogène comprimé à 350 bars. Le plein sera effectué localement sur le site de Hydrogen Technology & Energy Corporation (HTEC) qui disposera d’une capacité de stockage de 182 kg de gaz H2. Cette station en est au stade de l’assemblage final.
 

Exploités par TraPac

Les 2 camions électriques à PAC hydrogène seront exploités par TraPac. Ce service de logistique californien a l’habitude de faire tourner ses tracteurs portuaires 24/24. Deux équipes se relaieront aux volants des engins qui ne seront arrêtés que quelques minutes pour effectuer l’avitaillement en hydrogène.

« Nous collecterons et analyserons les données d’exploitation en temps réel pour évaluer la sécurité, la fiabilité, l’efficacité et la capacité à répondre aux exigences opérationnelles », a commenté Bart Sowa, chef de projet pour le GTI.

Objectif de la démarche : Vérifier la viabilité commerciale de ces tracteurs de logistique capables de tracter des charges jusque 110 tonnes. Une enveloppe de 11 millions de dollars (9,13 millions d’euros), dont 5,7 millions de dollars (4,73 millions d’euros) de subventions délivrées par l’organisme californien de la qualité de l’air (Carb), assure le bon déroulement du programme.