Voiture à hydrogène : le Hyundai Nexo victime de son succès

Voiture à hydrogène : le Hyundai Nexo victime de son succès
Affichant une croissance exponentielle, les ventes du SUV à hydrogène coréen sont aujourd’hui freinées par les capacités de production limitées du constructeur.

Révélé début 2018 lors du CES à Las Vegas, le Hyundai Nexo est un véritable succès. Alors que la marque prévoyait d’en vendre quelque 1500 exemplaires sur la seule année 2019, le carnet de commandes aurait déjà dépassé les 5500 véhicules sur le seul marché coréen. Une situation qui a poussé le constructeur à changer ses plans, privilégiant son marché domestique au détriment de l’Europe et des Etats-Unis.
 
« Nous devons faire ce qui est le plus rationnel sur le plan commercial. Avec de bonnes subventions disponibles en Corée qui pourraient être supprimées à tout moment, la décision a été prise de privilégier ces commandes », a déclaré au site britannique Autocar Sae-Hoon Kim, en charge de la branche pile à combustible de la marque.

Montée en puissance

Pour faire face à cette augmentation inattendue de la demande, Hyundai a investi pour augmenter la capacité de production de son usine. Celle-ci devrait être rapidement capable d’assurer la production de 40.000 véhicules par an, soit des volumes similaires à ceux prévus par Toyota avec la prochaine génération de la Toyota Mirai.

Une montée en puissance qui rapproche la technologie de la démocratisation.  « Avec environ 200.000 unités par an, vous avez la possibilité d'acheter le matériel dont vous avez besoin à un coût qui pourrait permettre à une voiture à hydrogène d'afficher un coût comparable à celui des véhicules électriques à batteries actuel » a déclaré le représentant de la marque coréenne. « Au rythme actuel de la demande, cela pourrait se produire d’ici à cinq ans » a-t-il ajouté.

Hyundai Nexo

Successeur de l'iX35 Fuel-Cell, le Hyundai Nexo offre près de 700 kilomètres d'autonomie, il est commercialisé en France dans une seule et unique finition haut de gamme.

Annonces