Airflow veut une gamme de petits avions à hydrogène

Airflow veut une gamme de petits avions à hydrogène
Entreprise d'origine californienne, Airflow projette de commercialiser son premier avion à hydrogène dès 2025.

Baptisé eSTOL (STOL étant l'abréviation de Short TakeOff and Landing, c'est-à-dire "Décollage et Atterrissage Courts" en français), cet avion électrique sera proposé en deux versions : l'une comportant 4 places, l'autre 9 places. Les deux modèles seront dotés de 5 moteurs à hélice sur chaque aile.

L'eSTOL à 4 places (modèle 100) pourra transporter 360 kg de cargaison. Nécessitant 45 m de piste pour décoller et atterrir, l'appareil possédera une autonomie de 400 km. La seconde version à 9 places (modèle 200) pourra transporter 900 kg de charge utile et aura besoin de 76 m de piste pour décoller et atterrir. Elle possèdera une autonomie supérieure d'environ 800 kilomètres.
 
  eSTOL 100 eSTOL 200
Capacité 4 places 9 places
Chargement 360 kg 900 kg
Longueur de piste 45 m 76 m
Autonomie 400 km 800 km


Des compagnies intéressées !

Créée en 2019 par des ex-employés d'Airbus, Airflow développe les deux versions de l'eSTOL avec plusieurs partenaires. L'avionneur slovène Pipistrel fournira ainsi leurs moteurs électriques, leurs commandes de moteurs et leurs batteries, tandis que l'entreprise américaine Plug Power produira leurs piles à combustible à hydrogène.

Les deux aéronefs d'Airflow permettront aux industriels d'effectuer le transport de leurs marchandises sur de courts trajets sans subir les contraintes du transport terrestre. Le constructeur a déjà reçu les lettres d'intention de 11 compagnies aériennes, ce qui représente plus de 600 millions de dollars...