En Californie, la voiture à hydrogène subit un nouveau coup dur

En Californie, la voiture à hydrogène subit un nouveau coup dur
Citant des problématiques d’approvisionnement, mais aussi d’autres facteurs liés au marché, Shell vient d’annoncer la fermeture d’une grande partie de ses stations hydrogène en Californie.
 
Les temps sont durs pour la mobilité hydrogène en Californie. Alors que l’Etat américain était victime de grosses problématiques d’approvisionnement fin 2023, le géant pétrolier Shell vient d’annoncer la fermeture de 7 de ses stations hydrogène dédiées aux véhicules légers. Une décision qui intervient seulement quelques mois après l’abandon d’un gros projet de déploiement.

Priorité à la mobilité lourde

Pour Shell, la fermeture de ces 7 stations se justifie par les problématiques d’approvisionnement, mais aussi par « d’autres facteurs liés au marché ».
 
Il y a quelques semaines, l’entreprise avait déjà annoncé vouloir réduire les effectifs de sa division hydrogène, limitant ses dépenses dans la mobilité légère pour se réorienter vers la mobilité lourde. En Californie, Shell continuera ainsi à exploiter trois stations dédiées aux véhicules lourds.

A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.

Annonces