Camion hydrogène : Toyota-Kenworth annoncent égaler le diesel

Camion hydrogène : Toyota-Kenworth annoncent égaler le diesel
Toyota Motor North America et Kenworth Truck Company viennent de boucler les tests de leurs véhicules de classe 8 à pile à combustible (FCEV), annonçant pouvoir égaler les performances de modèles diesel équivalents.
 
Ce constat a été effectué à l’issue des opérations conjointes menées dans le cadre du projet ZANZEFF (Zero and Near-Zero Emissions Freight Facilities) « Shore to Store ». Celui-ci a pris place dans le port et le bassin de Los Angeles ainsi que dans l’Inland Empire. Avec ce projet, Toyota et Kenworth souhaitaient démontrer que des véhicules lourds utilisant de l’hydrogène vert pouvaient atteindre les mêmes performances que des camions diesel, le tout sans émissions de gaz à effet de serre.



 
Baptisés « Ocean », les camions Toyota-Kenworth T680 FCEV ont pu parcourir entre 640 et 800 km par jour, avec un temps de remplissage par quart de travail inférieur à 20 minutes. Selon les estimations des deux partenaires, les dix camions utilisés représenteraient chacun une diminution de 75 tonnes d’émission de CO2 par an dans l’atmosphère par rapport à des camions dotés d’un moteur diesel.

Le succès de ce programme expérimental devrait permettre à présent de mener de nouveaux tests, à la fois en Californie et dans l’ensemble des États-Unis. Si le projet ZANZEFF « Shore to Store » a pris fin le 5 août 2022, plusieurs camions Ocean vont rester en activité dans le bassin de Los Angeles pour démontrer leurs capacités.

Pour Toyota, la réussite de ces premiers tests ouvre des perspectives encore inédites dans le monde en matière de transport de marchandises. Dans cette optique, l’usine du constructeur située à Georgetown dans le Kentucky va produire dès 2023 des groupes motopropulseurs basés sur des piles à combustible à hydrogène.



Annonces