En Corée du Sud, le premier train à hydrogène liquide sera testé en 2022

En Corée du Sud, le premier train à hydrogène liquide sera testé en 2022
Porté par le Korea Railroad Research Institute, ce projet de locomotive à hydrogène vise 150 km/h de vitesse maximale et plus de 1 000 km d’autonomie.
 
Il n’y a pas qu’en France et en Europe que l’on s’intéresse aux trains à hydrogène. Un peu partout dans le monde les projets se multiplient. Si la plupart font appel à de l’hydrogène stocké sous forme gazeuse, celui porté en Corée du Sud par le Korea Railroad Research Institute souhaite recourir à une base liquide.
 
Sans entrer à ce stade dans les détails techniques, les porteurs du projet évoquent le recours à un système de propulsion hybride à hydrogène liquéfié. Stocké à très basse température (-252.87°C), l’hydrogène liquide offre une densité énergétique bien supérieure à celle de l’hydrogène gazeux. De quoi limiter l’emprise des réservoirs et offrir davantage d’autonomie à volume identique.
 
L’intégration de la technologie sur une première locomotive expérimentale est prévue pour le second 2022. A terme, l’institut coréen espère pouvoir proposera sa locomotive à hydrogène liquéfié pour équiper les lignes non électrifiées.
 

Annonces