Cet électrolyseur à plasma pourrait révolutionner la production d'hydrogène

Cet électrolyseur à plasma pourrait révolutionner la production d'hydrogène
La société allemande Graforce a mis au point une technologie d'électrolyse à plasma qui permet de produire de l'hydrogène à partir de méthane et d'eaux usées, le tout avec des coûts de fabrication inférieurs et des rendements plus élevés.

La technique de production d’hydrogène à partir d’eau propre est aujourd’hui bien maîtrisée et s’appuie sur l’électrolyse pour diviser les molécules d’eau. Les « Plasmalyzers » développés par Graforce permettent par l'utilisation d’un champ de tension à haute fréquence (plasma), généré par l'énergie solaire ou éolienne, de séparer les composés d'azote et de carbone en atomes. Ces éléments se recombinent ensuite dans le champ de plasma et l'hydrogène et les autres gaz qui s'échappent sont séparés dans des membranes. Le procédé permet ainsi d’obtenir de l'hydrogène sans dioxyde de carbone en recyclant directement des eaux usées.


Une production moins énergivore

Selon Graforce, son électrolyseur à plasma nécessite beaucoup moins d'énergie que les méthodes plus traditionnelles. Alors que l'électrolyse de l'eau nécessite 50 kWh pour produire un kilogramme d'hydrogène, l'électrolyse à plasma des eaux usées ne nécessite que 10 kWh ou 20 kWh par kilogramme.
 
Comme le souligne Jens Hanke, fondateur et directeur technique de Graforce : « cette technique permet de produire de l'hydrogène vert à partir de méthane, d'eaux usées, de lisier ou d'ammoniac. Nous fermons ainsi les cycles de l'énergie et des matières et apportons une contribution significative à un avenir sans combustibles fossiles ni émissions de dioxyde de carbone ».

Annonces