La France s'engage pour le train à hydrogène

La France s'engage pour le train à hydrogène
Les Régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Occitanie viennent de lancer auprès d’Alstom la première commande de trains bi-mode électrique-hydrogène. Une première dans l'Hexagone !

En discussion depuis de nombreux mois, la mise en place des premiers trains à hydrogène se concrétise en France. Ce jeudi 8 avril, Alstom a officialisé sa toute première commande. Réalisée par SNCF Voyageur pour le compte des 4 régions, celle-ci porte sur l'acquisition de 12 trains bi-mode électrique-hydrogène issus de la gamme Coradia ainsi que deux rames optionnelles. D’un montant de 190 millions d’euros, cette première nationale marque l’aboutissement de deux ans de travail commun entre les différents acteurs de ce projet.


Jusqu’à 600 km d’autonomie

Issus de la gamme Coradia, ces trains à hydrogène seront répartis entre les 4 régions participantes. Dotés d’une technologie bi-mode électrique-hydrogène permettant de répondre à la mixité du réseau ferré français, ils disposeront d’une autonomie allant jusqu’à 600 kilomètres. Les premiers essais doivent démarrer en 2023 pour une mise en service prévue pour 2025.

Equipé de 4 voitures, chaque train s’étendra sur 72 mètres de longueur, disposera de 218 places assises et offrira le même niveau de performances et de conforts que les trains bi-modes électrique-diesel déjà déployés.
Six des 15 sites d’Alstom en France participeront au projet : Reichshoffen (67) pour la conception et l’assemblage, Ornans (25) pour les moteurs, Le Creusot (71) pour les bogies, Tarbes (65) pour les chaînes de traction et le développement de la propulsion hydrogène, Villeurbanne (69) pour l’informatique embarquée et Saint-Ouen (93) pour le design.
  
« La France a tout pour devenir un champion de l’hydrogène : le Gouvernement est pleinement engagé pour faire de cette ambition une réalité. Nous financerons les frais de développement du premier train régional à hydrogène français à hauteur de 47 millions d’euros. Je me réjouis que les 4 régions partenaires aient pu confirmer, grâce à ce soutien, la commande des 14 premiers trains » a indiqué Jean-Baptiste Djebbari, Ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports.