Hydrogène : la Bretagne lance un nouvel Appel à Projets

Hydrogène : la Bretagne lance un nouvel Appel à Projets
Désireuse d’encourager le développement de la filière sur son territoire, la Région Bretagne vient de publier un second appel à projets dédié à l’hydrogène.

Après avoir présenté fin 2020 sa feuille de route dédiée à l’hydrogène, la Bretagne accélère et vient de publier un nouvel à projets pour accompagner de nouveaux projets sur son territoire.

« Le présent appel à projets s’inscrit dans le premier axe et vise à accompagner la mise en œuvre de projets hydrogène renouvelable à l’échelle locale sur des territoires d’échelle géographique différente (agglomérations, territoires ruraux, îles, éco-quartiers) » résume la Région. Objectif : encourager la mise en œuvre de démonstrateurs concrets pour amorcer un premier maillage de stations de production et de distribution d’hydrogène d’origine renouvelable.

L’aide régionale cible 2 types de projets :
  • les projets “débutants” qui nécessitent une phase d’étude préalable de définition stratégique du projet. Ici, l’aide couvre jusqu’à 50 % des coûts de l’étude. Elle est plafonnée à 50 000 €.
  • les projets “avancés”, dont le portage public-privé et le plan d’affaire sont déjà définis. Ici, le soutien régional interviendra directement sur la phase d’investissement. La région pourra financer jusqu’à 65% avec un plafond fixé à un million d’euros par projet.
La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 31 mai au soir.


Cinq projets déjà retenus

Pour la région Bretagne, ce nouvel AAP régional vient compléter un premier dispositif. Lancé en 2020, celui-ci a permis de sélectionner 5 lauréats :
  • Molène stockage H2 (29) :porté par le Syndicat départemental d’énergie du Finistère, ce projet propose la décarbonisation du réseau électrique insulaire de l’île de Molène, par le déploiement d’un système de stockage long terme ou inter-saisonnier de l’énergie solaire produite in situ. Ce dispositif de stockage, sous forme d’hydrogène, complétera un premier stockage plus classique par batteries qui, à eux deux, doivent permettre un fonctionnement énergétique autonome de l’île avec 100% d’énergie renouvelable.
  • Brest potentiel H2 (29) : études technico-économiques portées par Brest Métropole, de scénarii d’usages, de distribution et de production d’hydrogène autour de l’unité de traitement des déchets et du port.
  • Ecosystème H2 (Syndicat intercommunal pour l’incinération des déchets du pays de Quimper, 29) : l’unité de valorisation énergétique de Briec produit de la vapeur et de l’électricité qui alimente l’équivalent de 7 000 habitants. Cette électricité serait transformée en hydrogène par électrolyse de l’eau. L’usine pourrait en produire 194 tonnes. L’étude explorera les conditions de production et usages de mobilité possibles (bus, camions bennes à ordures, taxis…).
  • Hydrogène Morbihan : en s’appuyant sur un premier site de production et de distribution d’hydrogène vert prévu à Vannes en 2021 (HyGO Vannes), le projet étudie le déploiement d’un maillage de distribution à l’échelle plus large du département et définit un modèle de réseaux de multiples stations territoriales (stations « déportées »).
  • Ecosystème H2 sur la communauté de communes de la Roche aux Fées (35) : étude de faisabilité pour déployer une boucle locale hydrogène renouvelable sur et autour de la commune de Retiers. Elle cible la production d’un hydrogène « vert » pour les usages suivants : avitaillement d’un train hydrogène, avitaillement d’une flotte d’utilitaires et de poids lourds en desserte locale, injection d’hydrogène dans le réseau gazier, valorisation d’oxygène ou de chaleur fatale.
En savoir plus :