Hydrogène : comment l'Europe veut contrer les électrolyseurs low-cost chinois

Hydrogène : comment l'Europe veut contrer les électrolyseurs low-cost chinois
La Commission européenne souhaite que, d'ici à 2030, l'UE produise au moins 50 % de son hydrogène vert grâce à des électrolyseurs fabriqués sur son sol.

Proposée dans le cadre de la future loi "Net-Zero Industry Act", cette initiative permettrait de protéger les constructeurs d'électrolyseurs européens. Ces derniers redoutent en effet que les machines low-cost chinoises ne détruisent leur secteur.

Fin janvier, 11 fabricants d'électrolyseurs et 10 producteurs d'hydrogène européens ont ainsi transmis une lettre ouverte à Ursula von der Leyen. Cette missive demande à la présidente de la Commission européenne d'intégrer des exigences "Made in Europe" dans les prochaines subventions européennes pour l'hydrogène afin de protéger le secteur contre la concurrence chinoise.




La mise en application de cette nouvelle loi soulève toutefois un certain nombre de questions... Comment inciter les producteurs d'hydrogène à acheter des électrolyseurs européens plus coûteux que ceux fabriqués en Chine ? D'autant plus que le coût des électrolyseurs impactera directement le prix final de l'hydrogène vert. 

Pour rappel, l'UE vise la production de 10 gigawatts d'hydrogène vert d'ici à 2030 et l'importation de 10 gigawatts additionnels au même horizon. 



A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.

Annonces