Hydrogène : Hype s'ouvre au transport de marchandises

Hydrogène : Hype s'ouvre au transport de marchandises
Afin de mutualiser les usages de son futur réseau de stations à hydrogène, Hype vient de conclure deux partenariats liés au transport de marchandises et à la livraison du dernier kilomètre.

Désormais au-delà du simple usage des taxis, Hype s’étend à tous les pans de la mobilité hydrogène. En ce début d’année, l’opérateur francilien officialise deux partenariats centrés sur le transport de marchandises.

Favoriser les synergies

Signé avec Akuo, le premier accord s’inscrit dans le cadre du projet Last Mile. Centré sur la région Ile-de-France, celui-ci vise à déployer d’ici 2024 une flotte d'utilitaires à hydrogène pour la livraison du dernier kilomètre. En pratique, il s’agit d’associer les ambitions du projet Last Mile à celles de H24byHype, déposé par Hype Assets en septembre dernier dans le cadre de l’appel à projets ADEME « Écosystèmes territoriaux hydrogène ». Une façon de mutualiser les usages, notamment pour justifier le déploiement des stations de ravitaillement en hydrogène.

« La combinaison de ces deux projets permettra à Hype de déployer en Ile-de-France au moins 20 stations de grande capacité (1 tonne / jour chacune) et 6 stations de plus petite taille à horizon 2024 » explique les deux partenaires dans un communiqué commun.

L’approche est identique pour le second partenariat. Conclu avec Ecolotrans et sa filiale Ecolorent, celui-ci vise à mutualiser les ressources pour co-développer des plateformes logistiques intégrant des stations d’hydrogène vert. Pour Hype, il s’agit en premier lieu d’intégrer les besoins d’Ecolotrans dans les critères de choix des sites destinés à accueillir les stations hydrogène de son futur réseau.

Club H24 Pour Paris

Toujours dans cette logique de synergies, Hype, Ecolotrans et Akuo viennent de lancer avec le soutien de la Banque des Terriroires le « Club H24 Pour Paris ».

Objectif : identifier et fédérer les entreprises souhaitant s’engager dans le déploiement de véhicules et de stations hydrogène dans le cadre des Jeux Olympiques de Paris 2024.