Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Le Mans aura sa station d'avitaillement à hydrogène fin 2019

Le Mans aura sa station d'avitaillement à hydrogène fin 2019
Voulant devenir la première ville de plus de 100.000 habitants avec son bus à hydrogène, Le Mans est rejoint par l’ACO et la région Pays de Loire pour construire sa station d’avitaillement.

L’évocation de la ville du Mans va de pair avec son histoire automobile et les grondements des voitures essence ou diesel participant à la mythique course d’endurance. Il faudra diversifier cette idée, puisque la ville se dotera prochainement de sa station à hydrogène.

10% des bus manceaux à hydrogène

La station d’avitaillement est financée par la métropole du Mans, la Région Pays de Loire et l’Automobile Club de l’Ouest. Elle produira l’hydrogène par électrolyse, à partir d’énergie solaire captée sur place.

« L’équipement devrait être inauguré en novembre 2019 » a précisé la métropole mancelle. Cette station permettra « d’alimenter les bus mais aussi tous les autres véhicules » a annoncé le maire du Mans, Stéphane Le Foll. Une dizaine de bus devrait rejoindre le réseau de la Setram d’ici fin 2021. Certains seront par ailleurs au bioGNV a précisé le maire manceau.

« Les véhicules des particuliers et les taxis » seront aussi concernés par cette station ouverte au public. Christelle Morançais, présidente de la Région, a confirmé « un plan hydrogène » pour la fin 2019 afin d’étendre l’infrastructure et les incitations d’achat.

Puis l’alimentation des prototypes de course ?

Depuis plusieurs années, Green GT travaille sur un prototype pour course d’endurance, alimenté par une pile à combustible. Il a été embrigadé par l’ACO comme véhicule de démonstration pour la future catégorie hydrogène, promise pour l’édition 2024.

En juin, la semaine des 24 heures du Mans seront animées en partie par la récente version LMPH2G. Celui-ci a par ailleurs été piloté par Bertrand Piccard. « Ce ne sera pas simplement une prise de conscience qui sera enclenchée mais un désir d'imitation » a confié l’initiateur du projet Solar Impulse.