Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Plus de 60.000 voitures à hydrogène en Allemagne pour 2021

Plus de 60.000 voitures à hydrogène en Allemagne pour 2021
Le ministère fédéral allemand des Transports et de l’Infrastructure numérique et le consortium H2 Mobility Deutschland viennent de signer un protocole d’accord avec une feuille de route vers 2021 pour développer la mobilité hydrogène sur le territoire.
 

60.000 VP + 500 VU

Les partenaires visent un développement du réseau d’avitaillement en hydrogène qui permettrait à la fin de l’année 2021 d’alimenter plus de 60.000 voitures particulières et utilitaires légers électriques à PAC H2. Le nombre de stations pourrait croître d’une trentaine de nouveaux sites à cette échéance.

Un palier intermédiaire, fixé à mi-2020, devrait permettre de faire passer la barre symbolique des 100 établissements (objectif initialement prévu pour fin 2019) délivrant de l’hydrogène, contre 76 aujourd’hui. Ils seront répartis dans 7 régions (Hambourg, Berlin, Rhin-Ruhr, Francfort, Nuremberg, Stuttgart et Munich) ainsi que le long des principales artères du territoire. A ce stade, les pouvoirs publics allemands devraient se réjouir de disposer d’une infrastructure permettant de rouler en véhicules légers à pile hydrogène sans difficulté d’approvisionnement en gaz.
 

Des stations plus grandes

Le consortium porté par Air Liquide, Daimler, Linde, OMV, Shell et Total a opté pour des points d’avitaillement en hydrogène compacts et d’utilisation intuitive qui soient, de préférence, intégrés aux stations-service classiques déjà existantes. L’hydrogène est acheminé par camion, stocké à 45 bars. Il est ensuite comprimé à 700 bars lors de l’avitaillement des véhicules.

Jusque-là, ces établissements pouvaient accueillir entre 40 et 50 voitures électriques à PAC H2 par jour, avec un temps d’immobilisation au distributeur de 3 à 5 minutes. Les 2 partenaires ont convenu une montée en puissance permettant à trois fois plus de véhicules de faire le plein. Le consortium envisage même, sans préciser d’échéance, d’implanter 300 stations de plus sur le territoire, avec un accès possible pour des poids lourds sur des sites sélectionnés, si la mobilité hydrogène se développe vigoureusement. Le ministère a validé l’idée d’une nouvelle expansion en fonction des besoins constatés.
 

Depuis 2007

Le gouvernement fédéral allemand soutient la technologie de l’hydrogène et des piles à combustible depuis 2007, et celui des stations d’avitaillement à partir de 2013. Ceci, dans le cadre d’un programme national d’innovation par lequel sont financées, en particulier, les stations-service H2 exploitées par H2 Mobility Deutschland.

« C’est vraiment unique en son genre : il n’y a aucune initiative entrepreneuriale comparable dans le monde qui considère l’introduction d’un carburant à zéro émission comme un devoir national et travaille dans ce sens et dans cet esprit », souligne le service de communication du consortium. L’initiative des 2 partenaires est soutenue par des constructeurs mondiaux, dont BMW, Honda, Hyundai, Toyota et Volkswagen, mais aussi par StreetScooter (filiale DHL) et Faun (bennes à ordures et balayeuses).