Station hydrogène : le nouveau règlement AFIR publié au Journal Officiel de l'UE

Station hydrogène : le nouveau règlement AFIR publié au Journal Officiel de l'UE
Le règlement sur les infrastructures pour les carburants alternatifs (AFIR) a été publié au Journal officiel de l'Union européenne.

Présenté sous forme de projet il y a quelques mois, le nouveau règlement AFIR est désormais officiel. Publié ce vendredi 22 septembre au Journal Officiel de l’Union européenne, le texte impose des minimums de déploiements pour différentes catégories de carburants alternatifs aux 27 Etats membres. L'entrée en vigueur du texte aura lieu dans 20 jours, soit le 12 octobre 2023.

Pour l’hydrogène, l’ambition est de déployer d’ici au 31 décembre 2030 des stations accessibles au public et capables de desservir véhicules légers et poids lourds tous les 200 km le long des principaux axes du réseau RTE-T ainsi que dans chaque « nœud urbain », un terme désignant 424 grandes villes du continent avec des ports, des aéroports et des terminaux ferroviaires.

« Les États membres veillent à ce qu’une analyse soit effectuée pour déterminer le lieu idéal pour ces stations de ravitaillement et à ce que ladite analyse examine notamment le déploiement de ces stations de ravitaillement dans des pôles multimodaux où d’autres modes de transport pourraient également être intégré » fait savoir le règlement.
 
Corridor RTE en Europe

Au moins une tonne par jour

Comme évoqué dans le projet initial, les stations hydrogène devront proposer au moins un distributeur 700 bars et disposer d’une capacité minimale d’une tonne par jour. Une capacité qui pourra toutefois être réduite de moitié sur les axes les moins fréquentés (trafic journalier inférieur à 2 000 PL/jour) et ceux pour lesquels le déploiement d’infrastructures « ne se justifie pas quant aux coûts-avantages socio-économiques ».

En matière de visibilité, les exploitants seront tenus d’afficher de manière claire les informations relatives au prix par kg dans les stations de ravitaillement en hydrogène ouvertes au public. Les utilisateurs finaux devront ainsi être en mesure de connaitre les tarifs avant le démarrage d’une session de ravitaillement.

Suite à la publication officielle du texte, les États membres sont désormais tenus de mettre à jour leurs cadres politiques nationaux en vue d’atteindre les objectifs identifiés par l’Europe pour fin 2030.

 
Aussi sur le carburant maritime

Au-delà de la directive AFIR, l’Europe a également publié au JO le nouveau règlement FuelEU. Visant à encadrer les émissions du secteur maritime, celui-ci prévoit notamment l’utilisation de RFNBO, des carburants renouvelables d'origine non biologique comme le méthanol ou l’ammoniac pouvant être produits à partir d’hydrogène renouvelable.
Want to promote your activities to a French qualified professional audience?
Join our partners now to secure new business opportunities!
Learn more



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces