Nouveau réglement AFIR : bientôt une station hydrogène tous les 200 km en Europe

Mis à jour le 19.09.2023 à 20:06
Nouveau réglement AFIR : bientôt une station hydrogène tous les 200 km en Europe
Fixant des objectifs pour le déploiement de stations hydrogène en Europe, le règlement sur les infrastructures pour carburants alternatifs (AFIR) vient d’être adopté par le Conseil européen.

Après plusieurs mois de débats, le nouveau règlement européen sur les infrastructures pour carburants alternatifs est officiellement acté. Le texte a été officiellement adopté ce mardi 25 juillet et introduit des quotas pour le déploiement d’infrastructures de recharge pour les véhicules électriques mais aussi de stations-service à hydrogène.

Objectif : une station tous les 200 kilomètres

En pratique, le texte adopté par le Conseil ne diffère pas de la version validée par le parlement il y a une quinzaine de jours. Pour l’hydrogène, des stations de ravitaillement pour les voitures et les camions devront ainsi être déployées dans tous les nœuds urbains et tous les 200 km le long du réseau central RTE-T (carte ci-dessous) d’ici au 31 décembre 2030.




« Afin de garantir l'interopérabilité, toutes les stations de ravitaillement en hydrogène ouvertes au public devraient au moins fournir de l'hydrogène gazeux à 700 bars. Le déploiement de l'infrastructure devrait également tenir compte de l'émergence de nouvelles technologies, telles que la technologie de l'hydrogène liquide, qui offrent une plus grande autonomie aux véhicules utilitaires lourds et devraient constituer le choix technologique privilégié de certains constructeurs automobiles » précise le règlement qui évoque par ailleurs des stations d’une capacité minimale cumulée d’une tonne par jour.

Sur l’électrique, le texte impose des stations de recharge rapide d’au moins 150 kW tous les 60 km pour les véhicules légers dès 2025 mais aussi des bornes en 350 kW pour les poids lourds.


Une coordination nécessaire

À la suite de l'adoption formelle par le Conseil, le nouveau règlement AFIR sera publié au Journal officiel de l'UE après l'été. Il entrera en vigueur le vingtième jour suivant celui de sa publication. Les nouvelles règles s'appliqueront six mois après la date d'entrée en vigueur du règlement.
 
De son côté, la filière n’a pas tardé à réagir. Sous la coordination d’Hy24, une vingtaine d’industriels - dont Stellantis, Daimler, Air Liquide, Toyota, Engie, TotalEnergies et Air Liquide – ont insisté sur la nécessité d’avancer rapidement sur le déploiement des stations hydrogène, appelant à une action efficace et coordonnée.

« Nous vous demandons instamment de constituer et d'animer un groupe de travail dédié, en collaboration avec les principaux acteurs de l'industrie (constructeurs de véhicules, fournisseurs d'infrastructures, exploitants de flottes), les financiers, et les États membres volontaires pour coordonner activement la phase de mise en œuvre de l'AFIR et soutenir un déploiement rapide et dense de stations hydrogène bien avant 2030 » ont-ils insisté dans une lettre ouverte adressée à Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne.
 
La question du financement

Le sujet du financement sera également crucial pour organiser la « mise à l’échelle » de ces déploiements. Il s’agit notamment d’accompagner la « sous-utilisation » des infrastructures pendant les années de démarrage et ainsi assurer une « prévisibilité à long terme pour les investisseurs », notamment par l’intermédiaire d’aide à l’exploitation qui pourraient prendre la forme de « subventions annuelles ». Un financement intermédiaire qui permettrait de supporter la « traversée du désert » jusqu’à l’arrivée à maturité du marché.


Want to promote your activities to a French qualified professional audience?
Join our partners now to secure new business opportunities!
Learn more



Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces