Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

L'Europe annonce des objectifs ambitieux pour développer l'hydrogène vert

L'Europe annonce des objectifs ambitieux pour développer l'hydrogène vert
Ce mercredi 8 juillet, la Commission européenne a présenté les contours de sa stratégie pour l’hydrogène, annonçant un objectif de production de 10 millions de tonnes d'hydrogène renouvelable d’ici 2030.

Alors que l’Allemagne a récemment annoncé un plan d’investissement de 9 milliards en faveur de l’hydrogène, l’Europe dévoile à son tour ses plans. Fixant un objectif de neutralité carbone pour 2050, Bruxelles souhaite accélérer considérablement la part d’hydrogène vert et porter sa part à 10 à 12 % du mix-énergétique à cet horizon.

Prônant une stratégie par étapes, la Commission fixe un premier objectif à 2024, date à laquelle la production d’hydrogène vert devrait atteindre près d’un million de tonnes. Pour 2030, l’objectif fixé passe à 10 millions de tonnes. Une feuille de route ambitieuse qui, selon Bruxelles, nécessiterait 180 à 470 milliards d’euros d’investissement d’ici à 2050.

Pour tenir cet objectif, la Commission compte s’appuyer sur une « Alliance européenne pour l’hydrogène propre ». Annoncée en mars celle-ci réunit autorités publiques, et industries européennes et vise à concentrer les projets.

« Les stratégies adoptées aujourd'hui renforceront le Green Deal européen et la reprise verte, et nous mettront fermement sur la voie de la décarbonisation de notre économie d'ici 2050. La nouvelle économie de l'hydrogène peut être un moteur de croissance pour aider à surmonter les dommages économiques causés par COVID-19 » a déclaré Frans Timmermans, vice-président exécutif du Green Deal.

Des ambitions françaises à préciser

Annoncés seulement quelques semaines après la présentation du plan allemand, ces objectifs européens donnent le ton et rappellent que la France ne s'est pas encore positionnée sur stratégie hydrogène. Fin juin, le Ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, évoquait une possible alliance avec l'Allemagne sans entrer dans les détails du partenariat envisagé.

« L’Europe vient de fixer un cap pour l’hydrogène jusqu’en 2050, à la France de s’affirmer avec un Plan National ambitieux et d’y mettre les moyens correspondants. Investir massivement et rapidement dans l’hydrogène permet d’atteindre les objectifs de décarbonation et de réindustrialisation, on parle ici en milliards, le leadership est à ce prix » a déclaré Philippe Boucly, Président de l’association française de l’hydrogène (AFHYPAC).