Toyota et Kenworth proches de la production en série pour le T680 à hydrogène

Toyota et Kenworth proches de la production en série pour le T680 à hydrogène
La première version du Kenworth T680  équipé d’une pile à combustible Toyota est exploitée sur les ports de Los Angeles depuis fin 2019. Forts de cette expérience, les deux constructeurs développent une évolution du poids-lourd qui continuera à équiper les structures portuaires de L.A., et annoncent être très proches d’une industrialisation de sa fabrication.
 
« C'est une étape importante dans la transition vers des camions lourds sans émissions. Nos premiers prototypes de camions ont prouvé qu'un groupe motopropulseur électrique à pile à combustible était capable de transporter de lourdes charges au quotidien. Ces nouveaux prototypes n'utilisent pas seulement du matériel destiné à la production, ils nous permettront également de commencer à regarder au-delà du dragage et à envisager des applications plus larges de cette technologie éprouvée ». Pour Andrew Lund, ingénieur en chef chez Toyota, le passage en production industrielle du Kenworth T680 est proche.

Toujours basée sur un châssis Kenworth T680, la nouvelle version est dotée d’une nouvelle pile à combustible (technologie Toyota Mirai) qui offre davantage de flexibilité et d’autonomie que sa devancière et permet de répondre à des besoins plus variés de transport de charges lourdes sur route. Plus compacte, sa nouvelle armoire de stockage, située derrière la cabine, abrite six réservoirs d'hydrogène de même capacité que les prototypes précédents, tandis qu'une nouvelle batterie lithium-ion plus puissante contribue à lisser le flux d'énergie vers les moteurs électriques.
 

L’hydrogène est un outil essentiel de décarbonation des transports

Dans un premier temps, deux nouveaux modèles viendront renforcer, dans les ports de Los-Angeles, la flotte de poids-lourds existante. Début 2021, huit autres camions seront livrés dans le cadre du projet ZANZEFF (Zero and Near Zero Emissions Freight Forwarding) parrainé par l'État de Californie. Trois des huit camions iront à United Parcel Service, deux autres iront à Total Transportation Services et les trois derniers à un autre opérateur (non connu) ; pour le service de leurs opérations portuaires respectives.
 
Le développement du Kenworth T680 à pile à combustible s'inscrit dans le cadre d'une subvention de 41 millions de dollars accordée par le California Air Resources Board (CARB) au titre du programme ZANZEFF. Une initiative californienne qui consacre des milliards de dollars à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, au renforcement de l'économie et à l'amélioration de la santé publique et de l'environnement.  L’État de Californie, compte-tenu de la probable prochaine entrée en production de série du T680, montre bien que, dès lors que les moyens sont mis, l’hydrogène s’avère être un outil essentiel de décarbonation des transports.