Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

Toyota : la pile à combustible de la Mirai adaptée pour le bateau Energy Observer

Toyota : la pile à combustible de la Mirai adaptée pour le bateau Energy Observer
Ancien catamaran de course devenu premier navire à hydrogène autonome en énergie, Energy Observer parcourt le monde depuis trois ans. Toyota annonce qu'il a développé un système de pile à combustible pour les applications maritimes, dont la première livraison lui est destinée.
 
Embarqué en juin 2017 depuis le port de Saint-Malo en France, Energy Observer est un navire à propulsion électrique qui fonctionne avec un mélange d'énergies renouvelables et un système embarqué qui produit de l'hydrogène à partir de l'eau de mer. Objectif, rencontrer des personnes dans 50 pays et 101 ports, au cours d’un voyage de six ans, pour soutenir la transition écologique en montrant que les énergies décarbonnées ont une réelle efficacité.
 
« Après trois ans et près de 20 000 milles marins de développement, le système d'approvisionnement et de stockage d'énergie d’ Energy Observer est désormais très fiable et nous attendons avec impatience la prochaine étape du projet : obtenir un système abordable pour notre communauté maritime. Nous pensons que la pile à combustible Toyota est le composant parfait pour cela, fabriqué industriellement, efficace et sûr. » Victorien Erussard, fondateur et capitaine d'Energy Observer, résume parfaitement la nouvelle étape que la mission est en passe de franchir ; valider une solution de production d’énergie zéro-émission, à destination du milieu maritime, qui puisse sortir de la niche expérimentale pour entrer dans une phase de production industrielle.

A partir du moteur à hydrogène de la Mirai, en tirant parti de sa récente adaptation aux bus et camions, Toyota a développé en sept mois une pile à combustible spécifique à la navigation. Cela a nécessité une refonte partielle du système et notamment la fabrication d’un module plus compact, adapté aux applications marines. Celui-ci a été testé avec Energy Observer alors que le bateau était à quai à la fin de l'année dernière. Actuellement, la pile à hydrogène subit ses derniers tests à pleine puissance en mer, avant que Energy Observer ne quitte officiellement le port de Saint-Malo courant février.