Partenaires premium
Air Liquide
ADEME PACA

En Vendée, le SYDEV ouvrira sa première station hydrogène en 2021

En Vendée, le SYDEV ouvrira sa première station hydrogène en 2021
Intégrée à l’écosystème H2Ouest soutenu par l’ADEME, la première station à hydrogène du SYDEV sera lancée l’an prochain. Installée sur le territoire de l’agglomération de La Roche Yon, elle sera alimentée avec de l’hydrogène vert produit à partir du site voisin de Bouin.

Précurseur dans le déploiement de bornes de recharge et de stations GNV, le SYDEV étend son engagement dans les nouvelles énergies au domaine de l’hydrogène. Attendue à la fin du premier semestre 2021, la première station du territoire sera déployée au nord de La Roche sur Yon. Elle fait l’objet d’un premier appel d’offres en sélection de postulants. Les candidats sélectionnés seront ensuite appelés à réaliser une offre chiffrée. La notification aura lieu début à la fin du premier trimestre et les travaux de génie civil débuteront dans la foulée. 

350 et 700 bars

En matière de dimensionnement, le SYDEV part sur une double solution d’avitaillement en 350 et 700 bars. « Même si on nous a mis en garde sur l’investissement et les coûts opérationnels plus élevés, le 700 bars nous semble indispensable pour déployer l’écosystème, notamment vis-à-vis des voitures particulières » explique François Challet, chargé de mission hydrogène au sein du SYDEV. « La station aura une capacité de 200 kilos/jour. Dans le cahier des charges, nous précisons qu’il faudra qu’elle soit évolutive » détaille-t-il, précisant que le site accueillera également une station GNV et plusieurs bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Un hydrogène local et renouvelable

Lauréat de l’appel à projets « écosystèmes de mobilité hydrogène », le projet H2Ouest porté par le SyDEV repose sur une production et une distribution d’hydrogène vert.

Si les nouvelles installations tendent vers la production d’hydrogène directement à la station par le biais d’un électrolyseur, le SYDEV ira se ravitailler à partir du site voisin de Bouin où la production sera assurée à partir du parc éolien installé sur place. « Cela nous permet de bénéficier d’un hydrogène 100 % vert en circuit court entre production et distribution » précise François Challet. 

Porté par le SyDEV en partenariat avec la startup Lhyfe, le projet vise à l’installation d’un gros électrolyseur. Celui-ci produira ses premiers kilos d’hydrogène à compter de mi-2021. 

Les premiers utilisateurs identifiés

Qui dit station à hydrogène dit véhicules à ravitailler. Sur ce point, le SYDEV pourra déjà démarrer l’exploitation avec quelques clients et en premier lieu l’agglomération de la Roche sur Yon qui a validé l’acquisition pour 2021 d’un premier bus à hydrogène. 

Rétrofités par la société e-Néo, deux camions s’avitailleront également régulièrement à la station. Le premier sera intégré au parc du conseil départemental de la Vendée tandis que le second sera exploité par un transporteur local. Il servira à faire la navette avec le site de Bouin pour l’approvisionnement en hydrogène. 
 

Schéma de déploiement

« On est en train de travailler sur un schéma de déploiement » détaille François Challet. « Cela sera conditionné aux besoins et aux aides obtenues » nuance-t-il. 

Au-delà de la station déjà actée à La Roche sur Yon, le projet H2Ouest prévoit deux autres stations sur le territoire vendéen. Prévues à horizon 2022 à Challans et Saint-Gilles-Croix-de-Vie, celles-ci seront plus petites que la première et seront configurées en 350 bars. « Elles seront d’abord destinées à alimenter des BOM. Challans aura aussi du GNV » précise François Challet.