10 tendances du marché de l'hydrogène pour 2022

10 tendances du marché de l'hydrogène pour 2022
D’après Bloomberg New Energy Finance (BNEF), les ventes d’électrolyseurs devraient quadrupler cette année, et l’industrie va consommer beaucoup plus d’hydrogène que toutes les voitures à pile à combustible du monde réunies.

La Chine va faire exploser les ventes d’électrolyseurs

Les fabricants d’électrolyseurs ont livré 458 mégawatts en 2021, et BNEF prévoit que la production d'hydrogène vert quadruplera au moins en 2022, pour atteindre entre 1,8 et 2,5 gigawatts. La Chine représentera 62 à 66 % de la demande totale, sous l’impulsion des entreprises publiques désireuses de montrer leur conformité aux objectifs nationaux de décarbonisation. 

Les États-Unis vont tarder à agir

Malgré un effet d’annonce qui plaçait les États-Unis en second plus grand marché des électrolyseurs, la construction risque de prendre un peu de retard.

D’après BNEF, les développeurs américains vont annoncer de nombreux projets en 2022, car le gouvernement prépare un investissement de plusieurs milliards de dollars dans l’hydrogène, dans le cadre de la loi sur les investissements dans les infrastructures et les emplois. Mais le financement réel étant réparti sur les cinq prochaines années, la construction ne va pas démarrer immédiatement.

De nouvelles subventions vont provoquer un boom sur le marché européen de l'hydrogène

Les promoteurs européens attendaient un soutien politique et des réglementations pour lancer les constructions. Les projets annoncés commenceront enfin à être construits en 2022, lorsqu'une vague de financement de l'Union européenne sera débloquée et que les programmes de subvention nationaux débuteront.

Le secteur de l’hydrogène va s’imposer à la Bourse

On le sait, au moins quatre entreprises du secteur de l'hydrogène ont l'intention de s'introduire en bourse en 2022. Il s'agit notamment du fabricant italien d'équipements d'électrolyse Industrie De Nora SpA, qui envisage une introduction à la Bourse de Milan, et du fabricant de carburant synthétique à base d'hydrogène eCombustible Energy LLC, qui vise à s'introduire en bourse par le biais d'une fusion avec une société d'acquisition à vocation spécifique (SPAC) aux États-Unis.

22 nouveaux pays adopteront une stratégie Hydrogène

L’année dernière, le nombre de pays ayant adopté une stratégie en matière d'hydrogène a doublé, passant de 13 à 26.

Cette année, 22 autres pourraient suivre. « Si toutes les feuilles de route ne se valent pas, les stratégies des États-Unis, du Brésil, de l'Inde et de la Chine pourraient redessiner la carte mondiale de l'hydrogène une fois publiées », anticipe BNEF, « si elles sont suivies de politiques visant à stimuler l'utilisation d'hydrogène propre dans des secteurs prometteurs ».

L’objectif Zéro Émission va stimuler la demande plus que les prix

Tous les acteurs du secteur le disent depuis longtemps, c’est la tarification des émissions de carbone qui sera la clé pour augmenter la demande d’hydrogène propre. Mais BNEF nuance cette affirmation. D’après l’entreprise, les objectifs de réduction à zéro des émissions de gaz à effet de serre stimuleront davantage la demande d'hydrogène propre en 2022 que la tarification du carbone.

Les projets d'hydrogène seront construits pour démontrer la conformité aux objectifs de réduction des émissions, car les prix bas et les allocations gratuites réduisent l'impact des systèmes de tarification du carbone.

L’industrie va dominer la demande d’hydrogène vert

L'industrie lourde sera probablement l'une des principales utilisations finales de l' hydrogène vert dans la mesure où le monde s'efforce de parvenir à un niveau Zéro Émission d'ici 2050.

D’après BNEF, cinq secteurs - acier, ammoniac, méthanol, produits chimiques et raffinage du pétrole - utiliseront plus d'hydrogène propre en 2022 que les 51 000 voitures à hydrogène du monde entier réunies.

L’ammoniac vert, le chouchou de 2022

L'ammoniac aidera les entreprises à transporter de grands volumes de gaz propre dans le monde entier bien avant que les pipelines d'hydrogène ne deviennent viables. La chaîne d'approvisionnement pour le transport de l'ammoniac est déjà établie et peut être facilement exploitée pour les exportations d'hydrogène.

BNEF s'attend à ce que les annonces de projets d'ammoniac vert se multiplient en 2022, les entreprises tirant parti de cette relative maturité.

L’ hydrogène bleu va coûter plus cher

Avec la baisse rapide du prix des électrolyseurs, l'hydrogène vert (issu des énergies renouvelables) sera moins cher à produire que l'hydrogène bleu (produit à partir de gaz fossile avec capture et stockage du carbone) dans le monde entier d'ici 2030.

Les promoteurs de projets d'hydrogène bleu auront de plus en plus besoin de subventions pour rester viables.

Les électrolyseurs alcalins vont se tailler la part du lion

Les deux technologies les plus établies pour produire de l'hydrogène vert sont l'électrolyse alcaline et l'électrolyse à membrane échangeuse de protons. BNEF prévoit que les produits alcalins détiendront une part encore plus importante du marché mondial des électrolyseurs en 2022 qu’auparavant, représentant 75 à 78 % des expéditions.

Cela s'explique par le fait que l'électrolyse alcaline est moins chère et mieux adaptée aux projets à grande échelle, dont un plus grand nombre devrait commencer à être construit en 2022.
 

A la recherche de partenaires pour vos projets hydrogène ?
Bureaux d'étude, motoristes, opérateurs, fabricants, organismes de formation... retrouvez tous les acteurs de l'hydrogène dans notre marketplace.
Découvrir la marketplace

Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas les suivants en vous abonnant à H2 Mobile sur Google News ou en nous suivant sur Linkedin.
Annonces