L'Allemagne finance deux projets d'utilitaires à hydrogène

L'Allemagne finance deux projets d'utilitaires à hydrogène
C’est un total de 24,4 millions d’euros que le ministère fédéral des Transports et de l’Infrastructure numérique (BMVI) compte débloquer afin de soutenir 3 projets pour le transit de marchandises avec des utilitaires légers et camions respectueux de l’environnement. Deux de ces programmes font appel à la pile hydrogène.
 
« La question n'est pas de savoir si, mais plutôt quand les moteurs électriques à batterie et à hydrogène deviendront compétitifs dans le transport routier de marchandises », a lancé le ministre allemand des Transports pour justifier que l’Etat fédéral subventionne le développement des groupes motopropulseurs à énergie alternative.

L’urgent, selon Andreas Scheuer, est de réduire les émissions de CO2, rappelant que les camions sont responsables outre-Rhin du tiers des rejets enregistrés pour le transport routier. Voilà pourquoi l’Allemagne apporte un soutien très important au développement de la mobilité hydrogène.
 

Plusieurs axes de soutien

Tout d’abord, le ministère fédéral des Transports a prévu un financement pour l’achat de poids lourds (autobus, camions) et de véhicules ferroviaires équipés de groupes motopropulseurs alternatifs, dont les architectures à pile à combustible. Cette aide porte également sur les infrastructures de ravitaillement en énergie.

Concernant l’hydrogène, une enveloppe de 1,6 milliards d’euros sera exploitée pour mettre en œuvre une stratégie nationale d’ici 2024. Dès 2021, 80 millions d’euros seront mis annuellement à disposition pour financer la recherche et le développement en matière de technologies de l’hydrogène et des piles à combustible.


 

16,9 millions d’euros pour le projet SeLv

La part la plus importante de l’enveloppe de 24,4 millions d’euros constituée par le ministère allemand des Transports revient au projet SeLv présenté par L'Ecole supérieure polytechnique de Rhénanie-Westphalie installée à Aix-la-Chapelle.

Il reçoit 16,9 millions d’euros pour la conversion des poids lourds diesel avec un groupe motopropulseur modulaire électrique à pile hydrogène. Indépendants de ceux des constructeurs, les travaux doivent permettre d’équiper des modèles neufs et anciens.
 

5,7 millions d’euros pour le projet HyLightCOM

Subventionné à hauteur de 5,7 millions d’euros par le ministère des Transports outre-Rhin, le projet HyLightCOM sert de cadre à Opel pour développer un véhicule utilitaire léger électrique à pile à combustible. Cinq prototypes devront être réalisés et testés, avant une mise en production en grande série à partir de 2025.