Bosch se lance dans la production de piles à combustible

Bosch se lance dans la production de piles à combustible
Ciblant le marché du camion et de la voiture particulière, l’équipementier allemand Bosch s’attaque au marché des piles à combustible où il a noué un partenariat avec le spécialiste suédois PowerCell Sweden.
 
Selon les termes de l’accord, les deux partenaires vont travailler sur des piles à combustibles à électrolyte polymère (PEM). Objectif : parvenir à une maturité de production qui permettra à Bosch de lancer la fabrication sous licence à destination du marché automobile mondial. Prévue pour 2022 « au plus tard », la production permettra de couvrir les segments des camions et des voitures particulières.
 
Selon Bosch, la filière hydrogène pourrait générer des milliards de bénéfices à long terme. A horizon 2030, le groupe estime que les véhicules à piles à combustible pourraient représenter jusqu’à 20 % des ventes mondiales.
 
Cette transition nécessitera toutefois une réduction progressive du stack, élément qui constitue la base du système. « La commercialisation de la technologie est l'une de nos forces. Nous allons maintenant assumer cette tâche avec détermination et développer ce marché », déclare optimiste Stefan Hartung, directeur adjoint de Bosch et président de la division Solutions de Mobilité du géant allemand.
 
Pour mener à bien ses projets, Bosch s’est associé avec le groupe suédois PowerCell. Installé à Göteborg, en Suède, celui-ci compte actuellement plus d’une soixantaine d’employés et assure déjà la fourniture de piles à combustibles pour plusieurs prototypes dont le camion à hydrogène de Nikola Motor.