La Californie devrait compter 100 stations hydrogène d'ici fin 2023

La Californie devrait compter 100 stations hydrogène d'ici fin 2023
En Californie, le seuil des 100 stations d’avitaillement en hydrogène devrait être dépassé d’ici fin 2023, c’est ce que souligne le rapport annuel de l’autorité de régulation de la qualité de l’air (California Air Resources Board - CARB).
 
La Californie est un état américain pionnier dans le déploiement des nouvelles mobilités et depuis 2013, date de la fixation d’une première série d’objectifs en termes de décarbonation des transports, il publie un rapport annuel des avancées dans le domaine. Nombre de véhicules à piles à combustible, développement des réseaux de stations-service, impact sur les émissions de CO2.... la mobilité hydrogène n’échappe pas à cette évaluation très exhaustive.


 
Pour cette huitième édition, les indicateurs sont au vert puisque le premier seuil de 100 stations hydrogène, qui devait être atteint courant 2024, le sera dès fin 2023. De plus la croissance du réseau devrait rester soutenue jusqu’en 2026, avec près de 176 équipements opérationnels attendus sur le sol californien.




A l’origine de ces bons chiffres, l'attribution de nouvelles stations annoncée par la California Energy Commission (CEC) et les soutiens financiers récemment déployés pour le développement privé de stations supplémentaires ; mais aussi, effet induit du développement du réseau d’avitaillement, une accélération très significative des ventes de véhicules à hydrogène sur le premier trimestre 2021 (autant que sur toute l’année 2019).

Si le CARB estime que l'hydrogène et les véhicules à pile à combustible peuvent contribuer de manière significative aux objectifs ambitieux de l'État en matière de réduction de gaz à effet de serre, il reste néanmoins beaucoup à faire et notamment la conversion complète du parc de camions à l’hydrogène d’ici 2035.