CityHawk : la voiture volante à hydrogène bientôt réalité ?

CityHawk : la voiture volante à hydrogène bientôt réalité ?
Société aérospatiale d’origine israélienne, Urban Aeronautics vient d’officialiser une nouvelle levée de fonds pour développer la CityHawk, sa première voiture volante à hydrogène.

Encore au stade de balbutiement, les voitures volantes à hydrogène pourraient bientôt devenir réalité. Précurseur de cette nouvelle filière, la société Urban Aeronautics vient de lever 10 millions de dollars pour financer ses activités. Emanant d’investisseurs privés aux Etats-Unis, au Brésil et en Israël, cette levée de fonds s’inscrit dans le cadre d’un cycle de financement de série A visant à récolter 100 millions de dollars.



150 kilomètres d'autonomie

Classée dans la catégorie des engins volants électriques à décollage vertical (eVTOL), la CityHawk prend la forme d’une grande voiture au look futuriste. Longue de près de 8 mètres, elle peut embarquer jusqu’à six passagers. Sans ailes, elle s’élève grâce à deux grands rotors Fancraft brevetés. Fournies par le spécialiste HyPoint dans le cadre d’un partenariat annoncé en juin dernier, les deux piles à combustible cumulent 700 kW chacune. Elles sont associées à deux moteurs électriques de puissance identique et alimentées par trois réservoirs stockant l'hydrogène à 700 bars de pression.



Conçue pour les déplacements urbains, la CityHawk cible notamment les taxis et les services médicaux d’urgence. En matière de performances, Urban Aeronautics annonce 234 km/h de vitesse maximale et 150 kilomètres d'autonomie. Des chiffres encore provisoires qui devront être validés avec l'expérimentation des premiers prototypes.