Hycco : cette startup française veut révolutionner l'industrie de l'hydrogène

Hycco : cette startup française veut révolutionner l'industrie de l'hydrogène
Créée par trois jeunes ingénieurs en 2019, via l’incubateur de l’École des Mines d’Albi, Hycco développe un composant pour pile à combustible qui pourrait révolutionner l’industrie de l’hydrogène. Ses plaques bipolaires plus légères, plus résistantes et moins sensibles aux impuretés permettront d’élargir considérablement la durée de vie et les plages d’usage des piles à combustibles.
 
La technologie actuelle des piles à combustible basée sur des électrolyseurs, appuyés sur le mécanisme d’oxydo-réduction, souffrent de problèmes de poids et de durabilité. La société Hycco, installée dans le pôle aéronautique toulousain propose une alternative :  la plaque bipolaire. Ultra légère, d’une durée de vie estimée à plus de 20.000 heures, de très faible épaisseur, elle permet à l’industrie de l’hydrogène d’entrevoir de nouvelles voies de conception de piles à combustibles.


 
La technologie, parfaitement adaptée aux piles à combustible PEM basse température et haute température, pourrait également s’étendre aux électrolyseurs, aux batteries à oxydo-réduction ou aux piles à combustible au méthanol. Les structures à base de plaques bipolaires supportent une dose massive d’impuretés (un millier de fois plus que les technologies actuelles) et peuvent donc fonctionner ou biogaz, gaz naturel ou méthanol.  Un avantage décisif puisque qu’élargissant massivement le champ de production d’hydrogène vert.
 
Grâce aux plaques bipolaires, à base de carbone, les piles à hydrogène deviennent une alternative énergétique compétitive dans le secteur des transports (aviation, trains, bus, camions…) et des applications maritimes fortement émettrices de CO2. Ce d’autant, qu’extrêmement compactes et légères (épaisseur de 0,3 mm pour une densité de 1 gramme / cm 3), elles peuvent être utilisées jusqu’à 180° C sans subir de dégradation au cœur de l’environnement particulièrement agressif d’une pile à combustible.
 
Pour Romain Di Costanzo, un des trois fondateurs, nul doute que «Hycco développe les composants de la prochaine génération de pile à combustible ». Le développement rapide de la startup, la bourse Deeptech de Bpifrance et le Trophée Occitanie de l’énergie positive obtenus en 2019 confirment qu’il n’est pas le seul à en être persuadé. Hycco va investir deux millions d'euros dans une chaîne pilote de production de 10.000 plaques par an d'ici à la fin 2022.