Avec HyDom, EDF mise sur l'hydrogène pour décarboner l'industrie

Avec HyDom, EDF mise sur l'hydrogène pour décarboner l'industrie
Le fabricant de plastiques polyamides techniques DOMO Chemicals et Hynamics, filiale hydrogène du groupe EDF, viennent de conclure un partenariat pour décarboner un site industriel situé près de Lyon.

Baptisé HyDom, leur projet permettra la construction d'une usine d'hydrogène qui sera dotée d'un électrolyseur de 85 MW sur le site industriel de Belle-Étoile à Saint-Fons, au cœur de la Vallée de la Chimie localisée en région lyonnaise. Cette installation sera capable de générer 11 000 tonnes d’hydrogène bas-carbone chaque année et d'alimenter d'ici à 2027 la totalité de la production annuelle d'hexaméthylène diamine, un composant servant à produire du plastique.

Le projet permettra d'économiser 84 kilotonnes de CO2 par an. L'hexaméthylène diamine et les polyamides durables et bas-carbone seront destinés, quant à eux, à divers usages dans l'électronique, l'automobile, le chauffage et le refroidissement.

Afin d'éviter d'éventuels soucis de raccordement, HyDom sera développé en coopération avec le gestionnaire de réseaux électriques RTE. Le projet bénéficiera également du soutien du gouvernement français et il a été récemment présenté devant la Commission Européenne afin d'obtenir des subventions publiques additionnelles.


Une étape importante

"Nous sommes fiers de participer à ce projet qui s'avère essentiel pour décarboner plusieurs sites industriels qui consomment de l'hydrogène gris généré à partir de gaz naturel", a déclaré Christelle Rouillé, PDG de l'entreprise Hynamics. "Il s'agit d'une étape importante pour notre souveraineté industrielle, ainsi que pour le plan d’investissement France 2030."

Annonces