Hydrogène : GRTgaz et Teréga livrent les premiers résultats de leur consultation

Hydrogène : GRTgaz et Teréga livrent les premiers résultats de leur consultation
Lancée en juin 2021 par GRTGaz et Teréga, la consultation des acteurs du marché de l’hydrogène bas carbone et renouvelable livre ses premiers résultats. Plus de 130 industriels, fournisseurs & producteurs d’hydrogène mais aussi collectivités territoriales ont partagé leur vision du développement du marché de l’hydrogène, et leurs attentes vis-à-vis des transporteurs de gaz.

Des participants aux multiples visages

  • Près de la moitié des consultés pour cette enquête sont des industriels. Une large mobilisation très appréciable de la part de ces acteurs qui consomment beaucoup d’énergie et doivent être vigilants quant à leurs émissions de CO2.
  • 23 % des répondants au questionnaire sont des expéditeurs, fournisseurs, négociants, producteurs et stockeurs d’énergie.
  • 11 % des réponses ont été fournies par des collectivités territoriales, très concernées par ces questions de gestion de l’énergie et de décarbonation
Ces acteurs, en plus de répondre aux questions de GRTgaz et Teréga, ont sollicité des échanges bilatéraux pour approfondir leurs visions et leurs besoins en matière de transport d’hydrogène.

Des enseignements qui confirment ce que l’on savait déjà

La consultation a tout d’abord permis d’identifier 90 sites potentiels de production et/ou de consommation en France, ainsi que les imports et exports potentiels avec la Belgique, l’Allemagne ou l’Espagne. Ces zones géographiques avaient pour la plupart été déjà distinguées dans le rapport European Hydrogen Backbone (dorsale hydrogène européenne).

Les acteurs interrogés se sont entendus sur la nécessité pour l’hydrogène d’être financièrement compétitif, car c’est un critère décisionnel important pour les industriels. Cette compétitivité comprend le coût de production de la molécule, les coûts de transport et le prix des quotas de CO2. Mais au-delà du prix, les consommateurs ont mis l’accent sur la sécurité et la diversité des approvisionnements. Ainsi, pour convaincre les industriels et la clientèle, il faut un hydrogène à prix attractif, avec des offres de ravitaillement satisfaisantes et sécurisées. Jusque-là, rien de déconcertant.


Un développement de l’hydrogène par étapes

Au cours de leurs échanges, les acteurs de la filière hydrogène ont envisagé un développement par étapes pour déployer l’hydrogène. Ils proposent de commencer par les écosystèmes locaux, en passant par des vallées hydrogène, puis de les relier entre eux par un réseau régional de transport par canalisation. Ensuite, il sera possible de structurer un réseau interconnecté à l’échelle européenne de transport par canalisation, qui intégrera les structures de stockage. Les industriels ont aussi confirmé l’intérêt fort qu’ils portent au marché du CO2. Près de la moitié d’entre eux envisagent le captage, le stockage ou la valorisation du CO2 comme solution de décarbonation de leur activité.



Dominique Mockly, PDG de Teréga, partage son enthousiasme : « L’hydrogène est l’une des clés de la décarbonation de notre économie. En tant qu’opérateur gazier indépendant et accélérateur de la transition énergétique, nous nous attachons à accompagner les acteurs du territoire pour structurer cette filière et ainsi relever ce challenge majeur de la neutralité carbone. Aujourd’hui, cette première consultation confirme nos convictions et laisse entrevoir de belles perspectives. » 


 

Les prochaines étapes

Afin d’approfondir la problématique CO2, GRTgaz prévoit l’organisation d’ateliers territoriaux sur le thème des complémentarités CO2 - H2 en novembre 2021. Cette démarche se poursuivra l’année prochaine dans d’autres territoires. Par ailleurs, GRTgaz et Teréga présenteront, au début de 2022, « une vision consolidée et partagée du futur marché H2 bas carbone et renouvelable. »